L’Omega Railmaster, une montre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 14:23





J’ai acheté mon Omega Railmaster par hasard.
Je voulais une Submariner.
Enfin, la vérité est que je commençais à peine à m’intéresser aux montres ; mais le fait est que c’est bien la sub qui m’y avait amené.
Quoi qu’il en soit, puisque les montres commençaient à m’intéresser… je m’y intéressais, activement, particulièrement sur le net. C’est donc sur le net que je suis tombé sur… la RAIL !

Ci-dessous, la photo qui me l'a faite découvrir.



Je me suis dit Popopopo... il y a des mecs qui ont vraiment des montres sympas.

Toutefois, celle de la photo ayant visiblement déjà un peu vécu, je n’ai pas pensé sur le coup qu’il pouvait s’agir d’un modèle encore en vente.

Et pourtant si. De première main, de seconde main, on en trouve.

Voici la mienne :







Il reste que la Rail est bien un modèle ancien ainsi qu’on va le rappeler plus bas.
Mais tenons-nous en pour l’instant à ce que l’on peut apprendre rien qu’en la regardant.


- La Rail (on le découvre en la retournant) appartient à la grande famille des Seamaster. Elle résiste à l’eau, en effet ; et plutôt bien, comme on n'a pas oublié de l'indiquer sur le cadran :





Mais, avec deux ou trois autres modèles, elle est du genre des Aqua Terra, puisqu’aussi bien elle n’a rien d’une spécifique plongeuse (dans le cas contraire elle serait une Aqua-aqua ;^) :




Et, si elle est du genre Aqua Terra donc, elle n’en est pas moins d’une espèce particulière, de l’espèce… Railmaster.










La première Railmaster est sortie en 1957, pour rester au catalogue jusqu’en 1963.

Here it is (rétro non ?) :






Aux côtés de la Seamaster purement plongeuse et de la Speedmaster (sortie la même année sauf erreur de ma part), la Rail était la troisième montre technique de chez Omega.
La Railmaster était supposée être la montre des ingénieurs et autres personnes ayant à travailler à proximité de champs magnétiques. On apprend (en lisant Serge par exemple, sur le joli site Watch Gallery) que la Railmaster, grâce à une double boîte, devait résister à des champs magnétiques d'environ 1000 Gauss (ce qui vous rappelle quelque chose : la Rolex du même nom et l’IWC ingénieur).

Bon, c’était sans doute vrai à l’origine. Peu importe, la mienne ne croise pas trop de champs magnétiques. Comme d’autres sur le forum, c’est plutôt à l’appui de commentaires du Code civil qu’elle s’active, ça et là, même si ce n’est pas forcément au Vietnam.




- D’apparence, la montre est sobre. C’est du classique on dira. Si vous devez enfiler tous les matins un costume pour aller bosser ça collera.
Le cadran noir et mate, les index peints et la présence de chiffres en font pourtant une montre sport, je trouve, et même une montre typé militaire.



Oui, c’est quand même un peu différent du modèle 1957.
Par la taille déjà.
39.2 mm, c’est son diamètre actuel sans la couronne. L’Explorer I fait montre de gamin à côté (pardon à ceux qui l’adorent).
39.2mm c’est l’équivalent d’une Submariner… à ceci près que la Rail n’a pas de lunette, que son cadran a donc une surface pas mal plus importante, ce qui contribue à en faire une montre plutôt grande (de fait, Omega a fait le choix de ne plus distribuer la Railmaster en 41mm, même s’il existe toujours – y compris en France ? – une version 49mm)(pour ceux qui hésitent entre une Rail et une Panerai Pam 243).


Les anses trois facettes (brossé, poli, brossé) sont les cornes habituelles Omega. La Seamaster 300, la Seamaster pro, la PO et la Speed ont les mêmes.




La couronne est pourvue de petites stries qui font que nos gros doigts ne ripent pas quand on manipule (brevet Omega).
Voyez vous-mêmes :




Le verre est légèrement bombé. Est-ce ici que j’ai lu qu’on ne pouvait obtenir ce résultat avec un verre saphir que par polissage d’un verre plat au départ ?
En tout cas il contribue à arrondir le tout et à élargir encore le cadran.
Par ailleurs il est d’une foutue résistance aux rayures.




J’ai aussi un sacré faible pour les aiguilles. Elles font en outre avec les index quelque chose de cohérent. On n’est pas dans le n’importe quoi. Et la finition de tout cela est impressionnante.






J’aime particulièrement l’aiguille des secondes en forme de goutte, même si ce n’est pas la plus originale des trois.




La nuit ça brille quand j’dors.



Le soir ça brille encore plus quand je vais embrasser les enfants (effet garanti).




Le fond était à l’origine gravé du même hippocampe que les Seamaster plongeuses.
Ce n’est plus le cas. Désormais il n’y a plus de fond. Ou plus exactement on voit à travers le fond.
Mais j’avoue que je ne vais pas regarder souvent de ce côté (ça donne le vertige :rigole:).
A l’intérieur (en effet) c’est sérieux.




Le Co-Axial 2403 qui bat dans la Rail est un mouvement chronomètre à remontage automatique. Stop secondes. Remontage manuel possible.
Le Co-Axial 2403 équipe d’autres montres, comme la Seamaster XXIX Limited Edition par exemple, produite récemment (88 exemplaires) pour célébrer les 29e jeux, ceux de Pékin (Omega était chronométreur officiel des épreuves, pour la… 23e fois), ou encore la De Ville 44mm Red Gold limited.

Sur un autre site jff66 explique :
« La Railmaster Aqua Terra est équipée du calibre 2403A, soit un 2500B amputé de la date.
La mienne qui date de 2004 possède ce mouvement qui tourne donc à 28800A/h. J'en suis très satisfait.
Si l'on s'en réfère au site Omega ce calibre est toujours présent dans la Railmaster.
Conclusion, contrairemement aux autres Seamaster AT montées avec un 2500C à 25200A/h, la Railmaster continue à tourner à 28800A/h.
Normal pour un Maitre du Rail!
»

Mais le fait est qu’une discussion s’en est suivie.



Au fait, un bracelet métal (pas aussi réussi qu’un Oyster)(mais peut-on rivaliser ?) est possible (mais curieusement je ne reconnais plus la Rail ainsi équipée, alors qu’une Sub reste une Sub avec un bracelet cuir).


(La photo n'est pas de moi)




- CCL. Une montre qui déboule direct des années 60 et qui a tiré un immense profit des petites évolutions qu’elle a connues. Elle est à la fois simple et parfaitement unique, je trouve (amha !).







------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par dorsenne le Ven 8 Mai - 14:50, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Fabrice le Dim 5 Avr - 14:38

la Railmaster est une très belle montre, elle hérite du côté sportif des Seamaster mais en étant 100% habillée!

_________________
Fabrice (Picrate des Caraïbes) - secoué du casque
Master Toutoune Diver - Tamagoshi & Deep Love Specialties Instructor - Scaphand'routier
"Il existe deux sortes de navires, le sous-marin et la cible"
avatar
Fabrice
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 18262
Age : 47
Localisation : 44
Date d'inscription : 10/01/2008

http://www.chez.com/bananajr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 16:01

Parfum vintage pour une montre moderne. Sais-tu quel diamètre elle faisait à l'origine ?

Lionel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Jean-Michel le Dim 5 Avr - 16:17

TRES jolie revue, pour une superbe pièce

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 17:31

Très sympa cette revue. :right:
La Railmaster est une montre qui commence à me tourmenter: simple et élégante tout en ayant une petit style vintage, c'est comme ça que j'apprécie les montres.
Sais-tu pourquoi ils l'ont appelé Railmaster ? Montre pour ingénieur OK mais pourquoi le Rail ? scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 17:43

très sympathique cette revue.
Jolie montre.
Merci :japon:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Jared le Dim 5 Avr - 18:23

Sympa la revue. Merci!
avatar
Jared
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3962
Age : 38
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 20:13

tres belle montre :salutmil:

on en parle rarement et pourtant elle le mérite largement.

technique et chic a la fois, j'aime particulièrement ses aiguilles et son look vintage éternel.


merci pour le partage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 20:28

Très belle montre, bravo.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 20:50

Belle montre et belle revue ! Bravo. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 20:55

Superbe revue pour une très belle montre!! Tu as su mettre en avant tout ce qui fait son charme: sportive habillée, finition au top, simple élégante et lisible, superbe calibre ...ça fait encore plus envie!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 22:10

manhatan a écrit:
Sais-tu pourquoi ils l'ont appelé Railmaster ? Montre pour ingénieur OK mais pourquoi le Rail ? scratch

La Railmaster a été créée pour répondre à des exigences qui étaient alors nouvelles, nées de l’utilisation d’appareils de recherche ou de production (le matériel des hôpitaux est aussi évoqué) provoquant des champs magnétiques d’une puissance inhabituelle et qui perturbaient le fonctionnement normal des montres. Or il était évidemment important que les ingénieurs et techniciens qui travaillaient sur ces appareils puissent se fier à leur montre.

Les énormes moteurs électromagnétiques des nouvelles locos de l’époque étaient de ces appareils auprès desquels les montres faisaient leur petit malaise. L’idée d’appeler Railmaster une montre capable de rester zen dans un champ magnétique n’a pas dû paraître une mauvaise idée, d’autant qu’à la fin des années 50 le train reste sans doute encore un symbole de modernité (notamment en raison de l’électrification du réseau), et que le monde du rail a toujours été associée à une grande exigence de précision.

Je dirais que c'est ça l'explication. Et puis le nom devait sonner pas mal aux oreilles de l'époque.
Aujourd'hui, il ajoute sans doute une touche sixties à la montre. Mais il est évident qu'à l'heure du jumbo jet (tiens, j'ai eu Air Force One au-dessus de la tête hier en fin d'après midi, qui prenait lourdement son envol direction plein est pendant que j'occupais le petit dernier dans le bac à sable du jardin public du coin) on n'appellerait plus une montre (totalement nouvelle) comme ça.


Dernière édition par dorsenne le Lun 6 Avr - 0:03, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 22:14

micromeca a écrit:Parfum vintage pour une montre moderne. Sais-tu quel diamètre elle faisait à l'origine ?

Lionel


Hum, j'ai été un peu approximatif là-dessus, et contrairement à ce que mon commentaire peut laisser entendre la taille a assez peu varié en fait. La première Rail (Ref. CK 2914) faisait en effet… 38mm de diamètre (13.5 d’épaisseur), ce qui en faisait déjà une montre pas si petite (surtout pour l’époque!).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 22:26

Ici, un site auquel je fais allusion plus haut et où on trouve plusieurs photos de la CK 2914 des origines :

http://www.rochpro.com/watchgallery/albumrailm.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Dim 5 Avr - 23:45

dorsenne a écrit:
manhatan a écrit:
Sais-tu pourquoi ils l'ont appelé Railmaster ? Montre pour ingénieur OK mais pourquoi le Rail ? scratch

[...]

Intéressant, merci pour ta réponse.
:japon:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Lun 6 Avr - 0:17

dorsenne a écrit:
micromeca a écrit:Parfum vintage pour une montre moderne. Sais-tu quel diamètre elle faisait à l'origine ?

Lionel


Hum, j'ai été un peu approximatif là-dessus, et contrairement à ce que mon commentaire peut laisser entendre la taille a assez peu varié en fait. La première Rail (Ref. CK 2914) faisait en effet… 38mm de diamètre (13.5 d’épaisseur), ce qui en faisait déjà une montre pas si petite (surtout pour l’époque!).

Merci pour l'info Wink . Avec sa grande ouverture de cadran elle doit s'adapter aux grands poignets facilement. Par contre je me demande comment elle rendrait sur un petit poignet de 17 cm maxi ? Tu aurais une photo au poignet plus éloignée ?

Lionel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Lun 6 Avr - 0:26

Belle revue, belle montre, un modèle moins "people" que d'autres chez Oméga mais particulièrement intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Invité le Lun 6 Avr - 13:54

micromeca a écrit:Avec sa grande ouverture de cadran elle doit s'adapter aux grands poignets facilement. Par contre je me demande comment elle rendrait sur un petit poignet de 17 cm maxi ? Tu aurais une photo au poignet plus éloignée ?

Lionel

Il n'est pas exclu qu'une montre de plus de 39mm de diamètre comme la Rail puisse paraître un poil grosse sur un poignet de 17cm. Mais je pense en disant cela à l'hypothèse dans laquelle cette Rail serait équipée d'un bracelet métal. Avec un bracelet en cuir c'est différent je crois.

Quoi qu'il en soit, deux wrist shots (merci au déclencheur auto) :





Mon poignet fait entre 18 et 19 cm.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Omega Railmaster, une montre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum