Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par rgil le Dim 27 Mar - 20:51

Ceci c'est une Vostok Amphibia RRO moderne avec un mouvement (signé comme) 2415 b récemment acheté par un ami qui m'a prêtè , pour faire une révision.

Une plongeuse attrayant, d'air moderne, qui porte aussi les marques rouges d'une radio opérateur room. Étanche jusqu'à 200 mètres. Le rapport qualité / prix est très bon.


Amphibia  (3) by Rafael Gil, en Flickr


Elle est une montre russe.
La renommée de ces montres est d´être un peu rudimentaire, mais efficace. Fait sans fioritures, la production simple mais pour fonctionner bien.

Comme mes connaissances dans le monde des montres se centrent sur le mouvement, le mécanisme de la montre, cet examen traitera principalement de ce côté de la montre.

Ces sont toutes les pièces du mouvement.
En fait, il y a trois petites pièces manquantes, qui ont séjourné dans l'un pot de nettoyage, sans que je le remarque.


Amphibia 2016 (3) by Rafael Gil, en Flickr


La platine a un look totalement classique, avec une construction très correcte.


Amphibia 2016 (6) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (11) by Rafael Gil, en Flickr


Sur sa face pile, il y a deux longes axes pour le système automatique. Les deux sont fabriqués en laiton et sont rivés. Nous verrons plus loin un autre axe plus, qui est vissée dans un des ponts.


Amphibia 2016 (12) by Rafael Gil, en Flickr


La roue des minutes et le canon des minutes.

L'union de ceux-ci est "lanternée", à savoir, ajustée à frottement gras .


Amphibia 2016 (16) by Rafael Gil, en Flickr


Au sein de l'axe de la roue des minutes il tourne l´axe des secondes.
Dans certaines montres, pour faciliter ce tournage, on a placé un rubis, dans ce cas, il est un centre de laiton.

La roue des minutes ou de centre ou première, elle est effectivement positionné au milieu du mouvement. Il y a d´autres architectures dans les quelles cette roue n´est pas au milieu mais la roue des secondes oui.


Amphibia 2016 (26) by Rafael Gil, en Flickr


Le barillet.
Comme toute automatique, lorsque la charge atteint le maximum, le feuillard glisse  sans fin.
Je n'ai pas ouvert. Dans une montre toute nouvelle, il n'y a pas vieille graisse dedans.


Amphibia 2016 (31) by Rafael Gil, en Flickr


La roue des minutes et le barillet en sa position, les deux tenus par le même pont.

Il est également placé le poussoir pour le tirette, qui est très petit , mais si on oublie de placer, alors on doit retourner jusqu´a ici pour le mettre.


Amphibia 2016 (34) by Rafael Gil, en Flickr


Le pont du barillet a une particularité qui bien mérite une petite explication.

Lorsque on remonte la montre à la main, la rotation que on fait dans la couronne est transmise au rochet du couronne et cela transmet la rotation au rochet du remontoir (ou de cliquet), permettant le tendu du ressort royal.

Dans l'image suivante, nous voyons le rochet remontoir (la plus grand des roues) et le rochet de couronne (la roue plus petite) avec ses dents engrenés pour pouvoir transmettre la rotation.


Amphibia 2016 (63) by Rafael Gil, en Flickr


Mais dans une montre automatique les choses se compliquent un peu.
Lorsque le rotor recharge la montre (remontage automatique), la rotation du rotor fait tourner le rochet remontoir.
Si les deux rochets sont encore engrenés, la rotation est également transmis à la couronne de la montre.
Ce ne serait pas seulement ennuyeux, mais bientôt il finirait par briser le système.

Pour éviter ce problème, les deux rochets devraient pouvoir engrener ou désengrener en fonction de leur sens de rotation.

Dans l'image suivante, on a poussé avec un tournevis le rochet de couronne et on y voit que les dents des deux roues sont parfaitement séparés. Cela résout le problème.


Amphibia 2016 (64) by Rafael Gil, en Flickr


Ceci est juste l'une des complications de montres automatiques.

Pour obtenir cet effet, l'axe sur lequel tourne le rochet à couronne est oscillante. Elle  doit permettre au rochet qu'il peut osciller légèrement vers un côté ou l'autre, mais de telle sorte que, par lui-même, la tendance c´est à être dans une certaine position.

Vu par son dos, le pont de barillet et les pièces qui permettent d'atteindre cet effet, un arbre pour le rochet à couronne et un ressort qui le maintient en la position correcte.


Amphibia 2016 (37) by Rafael Gil, en Flickr


Un gros plain de deux pièces assemblées.

Lorsque le rotor tourne, sa force non seulement remonte  le ressort royal, mais également il tend ce petit ressort pour dégager le rochet et caser la transmission de la rotation vers la couronne.


Amphibia 2016 (39) by Rafael Gil, en Flickr


Une fois placé ce pont, on y voit d'abord l´axe du rochet en saillant dans un trou ovale, pour lui  permettre ces petites oscillations.


Amphibia 2016 (44) by Rafael Gil, en Flickr


Le rochet avec sa vis et une rondelle.


Amphibia 2016 (45) by Rafael Gil, en Flickr

La vis pour ce rochet tourne à gauche.
En effet, si la vis était à droite, le sens normal  pour une vis,  quand on y remonte la montre à la main, la rotation du rochet tendrait à desserrer la vis.

Le rochet déjà assemblé, mais avant de placer la vis


Amphibia 2016 (48) by Rafael Gil, en Flickr


Le rochet est appelé du couronne, pars qu´il est en prise avec l'axe de la couronne (le tige).
L'autre est appelé rochet remontoir ou du cliquet parce que le cliquet agit sur lui.

Les rochet et le cliquet, avec son ressort et ses vis.


Amphibia 2016 (52) by Rafael Gil, en Flickr


Un petit  mais curieux détail.
Le rochet est quatre fois plus grand que le cliquet, mais leurs deux vis sont exactement égales. Cela montre que, dans l'horlogerie, la taille des pièces permet de nombreuses variantes.

On y commence en plaçant le ressort du cliquet.


Amphibia 2016 (54) by Rafael Gil, en Flickr


Ensuite, le cliquet, (maintenant sans sa vis).


Amphibia 2016 (55) by Rafael Gil, en Flickr


Après le rochet. (cette photographie nous en avions vu auparavant)


Amphibia 2016 (63) by Rafael Gil, en Flickr


Avec ce ça, on fini avec le remontage, par un moment.

Suivant chapitre:
Le train de rouage et son pont.


Amphibia 2016 (66) by Rafael Gil, en Flickr


Au premier plan, la roue d'échappement, derrière la roue de secondes et derrière la roue moyen.
La roue première, on y a mis quand le barillet.

Dans l'arrière-plan est une roue sans axe, qui appartient à le système automatique. Elle est ici parce que ce le moment de son montage.

Le pont porte un arbre pour le remontage automatique. Il n´est pas rivé sur le pont, mais il est prise  d'en bas avec deux vis. Dans ce zone, le pont est trop mince pour que un rivetage était assez fort.
Ceci est une pièce plus à fabriquer et à assembler, et donc un cout plus dans la fabrication, mais avec ce ça  le système automatique sera plus forte.

Les pièces ci-dessus assemblés, avant de les recouvrir avec leur pont.


Amphibia 2016 (70) by Rafael Gil, en Flickr


Il est intéressant de remarquer que cette montre n'a pas le second direct.

Un parenthèse

Dans les montres plus anciens, la disposition du train de rouage mène les secondes à 6 ou à  9 heures et l´aiguille des seconde est attaché directement à l'axe de sa roue.

Si vous voulez placer l'aiguille des secondes au milieu de la montre, concentrique avec les minutes et les heures, il y a deux options:

a) Modifier la disposition des roues du train de rouage pour placer la roue des secondes au milieu  du mouvement (dans ce cas là, la roue premier se situe en dehors du milieu du mouvement). Ceci est appelé «seconde directe» et c'est ce qui fonctionne le mieux.
b) Ajouter une quelconque roue ou pignon dentée supplémentaire qui mène le mouvement des secondes au milieu de la montre. Ceci est appelé "secondes indirects." Il fonctionne, mais pas aussi bon que la solution précédente.

Cette montre a ajouté un deuxième axe avec un petit pignon, qui  prend sa rotation de la roue moyenne, avec la démultiplication correcte. Ces sont les pièces de l'image suivante, mais pour la commodité, on les monte un peu plus tard. (ces sont les pièces manquantes dans la deuxième photo)


Amphibia 2016 (150) by Rafael Gil, en Flickr


L´ancre. L'une des pièces de montre les plus belles et délicates.


Amphibia 2016 (73) by Rafael Gil, en Flickr


Ici, elle est placée dans son logement, près de la roue d'échappement.


Amphibia 2016 (77) by Rafael Gil, en Flickr


L'autre extrémité de son axe doit être tenu par son pont. Il est assez petit et plat, mais il a deux pieds  et  une vis, selon les canons les plus classiques.


Amphibia 2016 (80) by Rafael Gil, en Flickr


Le pont sur l´ancre.


Amphibia 2016 (83) by Rafael Gil, en Flickr


Avec l'ancre en place, on y huile les palettes.

Pour cela, et pour surveiller son fonctionnement, la platine a deux fenêtres qui permettent de voir comme les palettes de l´ancre interagissent avec les dents de la roue d'échappement.

Dans l'image suivante, on voit les deux fenêtres. Sur la droite, on voit l'une des palettes, qui est séparé de la dent de la roue d'échappement.

D'habitude, je ne fais pas cette photo, car il est très difficile. La palette est très petit et il y a beaucoup des pièces proches. La caméra ne comprend pas ce qui doit mettre en plain.


Amphibia 2016 (85) by Rafael Gil, en Flickr


La surface de la palette qui est serre en angle et plus proche de la dent de la roue d'échappement est le plan d´impulsion sur laquelle glisser et poussent les dents de la roue d'échappement.
Dans ce surface, qu'il est parfaitement plat, on doit déposer un micro-gouttelettes d'huile.

Après le dépôt de la micro-goutte d'huile, la surface de la palette sera très légèrement convexe parce que maintenant la micro-gouttelettes d'huile adhéré fait saillie.


Amphibia 2016 (86) by Rafael Gil, en Flickr


Cela donne une bonne idée de le petit qui doit être la goutte d'huile déposée.
Cette opération est effectuée seulement sur une des palettes de l´ancre, justement sur ce lui du sortie.

Après le dépôt de la micro-goutte, on y passé cinq dents de la roue d'échappement, pour repartir ce huile entre ces cinq dents.

L'opération est répétée trois fois, de sorte que les quinze dents de la roue d'échappement ont chacun  sa dosage d´huile.

On doit signaler que les autres faces de la palette, et tout  l´ancre, doivent être exemptes d'huile. En fait, sur certaines montres, on fait le  "épilamage" pour empêcher l'huile de s´étendre sur les surfaces.
(Lépilamage c'est un traitement qui évite que l´huile diffuse sur les surfaces)

Soit dit en passant, pour l'axe de l'ancre, aucun huilage. Ceci est une autre des raison pour être prudent et ne mettre pas un l'excès d'huile.

Une fois les palettes huilés, on y peut placer le balancier.

Comme cette montre a des pare-choc, pour le nettoyage du balancier et ses pierres, il faut seulement   enlever les rubis du pare-choc. Avec ceça les pivot et les rubis sont parfaitement nettoyés. Il ne faut pas enlever le balancier de son pont.

Le balancier et les pièces d'accompagnement sont également minuscules et ils ont une beauté "éthérée".
La spirale est une des parties la plus délicates de la montre.


Amphibia 2016 (88) by Rafael Gil, en Flickr


Un détail, le pont de la roue du balancier a une fente, une gorge, pour laisser passer la jante du balancier. La zone du pont où est la spirale est plus épaisse, ce qui donne encore moins d'espace pour rester la spirale.
N´importe quelle petite déformation dans la spirale fera qu'elle frôle avec le pont ou avec le balancier, en arrêtant la montre.
Pourquoi font-ils donc?
Eh bien, la spirale ne doit pas être déformée et elle ne devrait donc pas toucher quoi que ce soit. Alors, pourquoi ne faire pas?

Un autre détail, cette fois négative. Le piton est attaché avec de la colle à l'extrémité de la spirale. Cela ne devrait pas être. Classiquement la spirale rejoint le piton avec un pin du laiton. Ainsi, en cas de besoin, on y peut séparer "plus facile".


Amphibia 2016 (90) by Rafael Gil, en Flickr


Le dernier détail, qui peut-être quelqu'un a déjà remarqué.

Les tours 3, 4 et 5 de la spirale, sont collées entre eux.
Une chose comme ça arrive quand une montre est magnétisée ou si la spirale est mouillé avec de l'huile (un autre raison pour ne mettre que l´huile extrictement nececesaire).

Quand les spires sont ainsi rejoint, la montre avance de l'ordre de plusieurs heures par jour.

Dans notre cas, il est beaucoup plus facile et moins sévère.
Après d'avoir nettoyé le balancier avec de l´essence, lorsqu'il sont séchés, la spirale n´était pas étirée et ils se sont rejoints. Ce ma faute a moi.

Heureusement seulement avec laisser que le balancier pendre de la spirale, les spires se sont séparés et ils ne se sont plus joindrez à nouveau, car aucune force tend à les rapprocher.

Cette mouvement a une cale sous le pont balancier.


Amphibia 2016 (92) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (95) by Rafael Gil, en Flickr


Cette cale se situe entre le pont et la platine. Dans la deuxième image, la cale est à moitié d´entrer. Une fois placée, elle est cachée par le pont.

Cette cale est pour un ajusté fin de hauteur du pont sur la platine. Cette hauteur est en relation très étroite avec la longer de l´axe balancier .

Le pont de balancier, avec son balancier, en place.

Comme les rubis du pare-choc ne sont pas encore mis , on peut voir le pivot de l'axe à travers le trou qui en contiendra.


Amphibia 2016 (93) by Rafael Gil, en Flickr


Les rubis du pare-choc.
Sur le contre-pivot, le rubis est serti dans une bague de laiton.Cette bague en laiton, avec les deux rubis dedans et tenu par un tout petit resort, elle est mobile dans son logement, pour absorber l'impact.


Amphibia 2016 (96) by Rafael Gil, en Flickr


Une gouttelette est déposée sur le contre-pivot et ensuite on y placé sur la pierre.  La bague en laiton et la tension superficielle de l'huile empêche de se séparer et l'huile est emprisonnée entre deux rubis.

On dois dire que, lors le démontage, l´huile de ces pierres semble très correct.


Amphibia 2016 (97) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (98) by Rafael Gil, en Flickr


Pour l'anecdote, la goutte d'huile qui j´ai placé dans ce rubis est même un petit peu trop grand.
Comme vous pouvez le voir, il est très peu d'huile ce qui on y mets sur chaque montre.

J'utilise trois types d'huiles différentes (et une graisse) à l'huilage du mouvements. Tous les trois sont des huiles synthétiques, les plus modernes et ave une meilleur vieillissement.

Quelques images de la mise en place du ressort qui maintient les rubis.


Amphibia 2016 (99) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (100) by Rafael Gil, en Flickr


Amphibia 2016 (101) by Rafael Gil, en Flickr


Un gros plan du balancier avec les rubis sujets.
Sur cette image on voit bien que les tours de la spirale sont déjà bien séparées.


Amphibia 2016 (102) by Rafael Gil, en Flickr


Le balancier ne tourne pas parce pars qu´il manquent les rubis côté de la platine.

On répète côté de la platine.

Les rubis et son ressort sont extrêmement petites. Pour les stocker plus facilement, je les ai collé sur un morceau de Rodico (ce genre de pâte à modeler qui est utilisé dans l'horlogerie pour nettoyer), comme ça, il en est plus difficile de perdre.


Amphibia 2016 (104) by Rafael Gil, en Flickr


Le plus grand danger lors de la manipulation du rubis du pare-choc est que, en les prenant avec des brucelles, ils peuvent être jetés.
Cela est plus facile avec le contre-pivot pars que comme il est tout seul le verre et sous la forme d'une  lentille, il est très glissante.


Une autre séquence d'images de la colocation.


Amphibia 2016 (109) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (110) by Rafael Gil, en Flickr



Amphibia 2016 (111) by Rafael Gil, en Flickr


Avec les rubis en place, le balancier tourne vivement.

À ce stade, on y peut déjà vérifier, sur le chrono-comparateur, si la marche est correct.

Le système de remontoir on y peut monter à l´avant, c´est mieux, mais moi,  j´en fais d´habitude maintenant parce que j´aime voir tourner le balancier pendent le reste du temp d'assemblage.

Les pièces du système remontoir sont totalement classique.


Amphibia 2016 (121) by Rafael Gil, en Flickr


Les places dans la platine qui abriteront ces pièces.


Amphibia 2016 (119) by Rafael Gil, en Flickr


Les pièces montées et en l'absence du pont qui cachera et tendra les pièces en place.


Amphibia 2016 (123) by Rafael Gil, en Flickr


Bien que le système de travail de ce système est presque le même dans presque toutes les montres, l'une de ses pièces, le ressort du tirette a un profil unique pour chaque famille de calibres.

Tant est comme ça que la forme de cette pièce peut être utilisée pour déterminer si un mouvement  appartient à une famille ou une autre des calibres.

Comme on peut le voir, la forme de cette pièce est très capricieuse, avec de multiples entrants et saillants.


Amphibia 2016 (126) by Rafael Gil, en Flickr


Soit dit en passant, ce pont est appelé "ressort du tirette" parce que l'un de ses saillant est aussi un ressort. Il est responsable de que quand nous tirons la couronne pour régler l'heure de la montre, elle  reste fixe là-bas et pas se rétracter.

La prochaine chose est monter c´est l´axe des secondes.
Cette pièce nous en avions déjà vu, quand nous des secondes directes.


Amphibia 2016 (150) by Rafael Gil, en Flickr


Sur cette image, que nous avions déjà vu, on voit le trou dans le rubis par lequel entrera cet axe.


Amphibia 2016 (63) by Rafael Gil, en Flickr


Ce rubis est en vrai pour la roue première. L'axe des secondes repose seulement sur le bouchon a laiton qui est à l'intérieur de l´axe de la roue première, que, aussi, nous en avions déjà vu.


Amphibia 2016 (16) by Rafael Gil, en Flickr


Dans l'image suivante on voit (un peu mal, vraiment) le pignon des secondes engrenant avec la roue moyenne.


Amphibia 2016 (155) by Rafael Gil, en Flickr


Cet axe est uniquement tenu par son côté long. Pour la partie du pignon de l´axe, il est libre. Là il  est couvert par une petite plaque en laiton qu'il en cache complètement et lui empêche de sortir de sa position, mais cela ne sert pas comme un centre de rotation.


Amphibia 2016 (160) by Rafael Gil, en Flickr


En autre, cette petite plaque mets un petit peu de frottement qui va bien pour faire plus uniforme la marche des secondes.

La prochain chapitre c´est le remontage automatique.

Le système automatique a trois éléments réduisant, en plus des roues d´inversion (qui sont aussi de réduire) et qu´on y place au-dessus de l'axe des secondes.

Le pont et deux des ensembles de roue/pignon, qui font de la fonction de réduction.
La troisième roue réduisant on y a assemblé quand on a mis le train de rouage.


Amphibia 2016 (131) by Rafael Gil, en Flickr


Un de ces roues porte dedans un petit cliquet, de sorte que dans le bon sens, elle transmet le mouvement et dans le sens opposé, elle tourne fou, sans faire la transmission.

Il est la plus petit qui se trouve au fond. Son fonctionnement est semblable aux roues d´inversion, mais ici, la force transmise est plus fort et sa fabrication est plus robuste.


Amphibia 2016 (134) by Rafael Gil, en Flickr


Il en est ainsi pour faire que quand la couronne tourne, cette rotation fini au barillet et elle ne se transmet pas au système automatique.

Comme vous voyez, la complication de l´automatique n´est pas trop simple et cela explique pourquoi certaines marques renoncent au remontage manuel sur certaines de ses montres automatiques (qui d´autre côté, ils ont un automatique très efficace)

Ces roues en position.

Vous avez peut-être remarqué que  dans cette image, il n´est pas mis le pignon de secondes.
Pendent le montage de la montre, il y a des fois qu' on oublie des choses. À ce état, j´avais oublie l'axe des secondes dans un pot et finalement j´ai du monter et démonter pour en mettre. Avec ce ça, il est facile de se confondre de quand et comment il devrait être pris la photo.


Amphibia 2016 (135) by Rafael Gil, en Flickr


La plus grande roue, reçoit le mouvement des roues d´inversion (qui afficheront plus tard) et elle le transmet à une roue qui est en dessous, très cache, au-dessous les rayons de la grande (qui on avait déjà placé avant). Celui-ci transmet à la petite roue (ce qui a, à l'intérieur, un cliquet), qui, à son tour,  fait tourner le rochet du remontage (ou de cliquet).

Le pont, en tenant tout.


Amphibia 2016 (162) by Rafael Gil, en Flickr


Les deux roues d'inversion, côte pile, ainsi qu'une petite feuillard qui les tiens, l'empêchant de quitter son axe.

Notre camarade Titus a fait, il y a un temps, un très bon sujets sur ces roues.


Amphibia 2016 (168) by Rafael Gil, en Flickr


Les roues d´inversion sont utilisés pour que, n´importe quel soit le sens de rotation du rotor, les roues d´inversion transmet seulement le bon sens pour le remontage.  S´il est nécessaire, la roue invertie le sens du rotation.

Pourtant, ce mouvement charge dans les deux sens de rotation du rotor. Il y a d'autres montres qui ne chargent que dans un unique sens de rotation du rotor et donc leur fabrication est un petit peu moins complexe.

D' habitude, les roues de renvoi sont  l'image miroir l'une de l'autre. Ils sont différents.
Mais dans cette montre ils sont les deux égaux. Ceci est rendu possible en raison de la façon dont ils ont été placés. Une façon intelligente de placer font moins de pièces différentes sur le mouvement.

Les deux roues d'inversion placées.


Amphibia 2016 (170) by Rafael Gil, en Flickr


On peut imaginer comme lorsque le rotor est positionné sur l'axe qui est situe au milieu du mouvement, son pignon engrènera directement avec seulement la plus proche des roues d'inversion.

Le rotor, on ne le place maintenant. On doit suivre un certain ordre pour terminer l'assemblage, vu la taille et l'emplacement des pièces qui restent.

Ce sont les deux vis qui supporteront les pieds du cadran.
Pas trop d´importance, mais aussi un détail qui a été pris en charge. Ils sont bien conçus pour sa fonction.


Amphibia 2016 (173) by Rafael Gil, en Flickr


Un autre détail curieux, pour abaisser les couts de fabrication.
Cette montre n'a pas disque quantième, donc, on aurait pu mettre une petite et simple pont pour la  roue d´heures, même pas de pont, seulement une rondelle élastique sous le cadran.

Mais ...
Est-ce que nous voulons vraiment faire une montre moins épaisse?
Je crois qu´on cherche une montre fort, grand et lourd et avec tout l'épaisseur qu'il faut pour cela.
Alors ... Pourquoi ne pas mettre le même pont qui porte la montre avec du quantième.

Voila. Le seul travail de ce pont géant est de tenir la roue des heures, qui est placé à côté de lui.


Amphibia 2016 (173) by Rafael Gil, en Flickr


Un grand pont tenu par trois vis.


Amphibia 2016 (177) by Rafael Gil, en Flickr


Environ les 02:30 et 7:30, il y a un rebaisse dans la périmètre du mouvement, où la vis prisonnier maintien les pieds du quadrant.

Le quadrant.
La surface est granuleuse, sans reflets. Par les bords des peintres, pas trop nets, c´est comme si elle a été peint au pistolet (bien que je suppose que ce n'est pas).
Ça lui donne l'apparence de «montre-outil" qui va très bien.
Le matériau luminescent est petit et il fait une haute saillie sur la surface.


Amphibia 2016 (190) by Rafael Gil, en Flickr


Une fois placé le cadran, on y mets un cercle encagement

Ce cercle encagement , en plastique, assez grand, il fera que le mouvement est adapté parfaitement a sa place dedans la carrure. Le mouvement est fixé au cercle encagement par deux vis avec une tête grande. C`est une solution très classique et sûr.


Amphibia 2016 (198) by Rafael Gil, en Flickr


Une vue de profil, avec le cercle encagement.
Le vide qu´il y a entre le quadrant et le mouvement est l'espace qui occuperait le disque quantième  et qu'ici, il est vide.


Amphibia 2016 (200) by Rafael Gil, en Flickr


L’intérieur de la carrure brille beaucoup, Si je ne me trompe pas, il est en acier inoxydable.
Les pompes sont épais et solides.
La mécanisation intérieur de la carrure fait que l´ajustement avec la cercle encagement soit très solide.
Le filet pour la couronne est grande et semble très solide.


Amphibia 2016 (202) by Rafael Gil, en Flickr


Malgré la grand séparation entre le quadrant et le mouvement, les aiguilles ont beaucoup de séparation entre eux, beaucoup plus que ce que je vois d'habitude.
Ces sont les avantages de fabrique une montre grande et grosse.


Amphibia 2016 (209) by Rafael Gil, en Flickr


Pour mettre le mouvement à l'intérieur de la carrure, on doit retirer la couronne et la ré-mettre une fois à l'intérieur.
Cette montre n'a pas la vis pour tenir le tirette. On doit appuyer simplement sur un petit bouton et le tirette s' est retiré, pour laisser pas à la tige.
Je dois dire que cette opération n'a pas été très aise. La tige a refusé d'entrer et de sortir pendent un bon moment.


Amphibia 2016 (212) by Rafael Gil, en Flickr


Maintenant si, il est le moment de placer le rotor. Il est fixé par une vis.


Amphibia 2016 (221) by Rafael Gil, en Flickr


Le rotor fait également une bonne séparation avec le mouvement et cercle encagement.

Le rotor tourne sur des roulements à billes, avec tout douceur.

La fermeture à l'arrière, le couvercle, je l'aime vraiment. Pour moi, il est très bon.
La couvercle ne tourne pas. Elle a deux saillies, à 12:00 et à 06:00 qui l´immobilise et c´est une bague filetée ce qui presse le couvercle contre la carrure.

Un joint en caoutchouc, généreusement dimensionné, qui prend en charge sur le bloc d'acier de la boite fait l´étanchéité.


Amphibia 2016 (222) by Rafael Gil, en Flickr


En outre, le couvercle comporte deux nervures en saillie sur tout la surface de contact, qui mord sur le caoutchouc.
Mécanisation est très correct, mais les bords sont légèrement trop en vie. On remercierais un arrondissement des bouts.

Et maintenant, cet révision, il est fini.


Amphibia 2016 (231) by Rafael Gil, en Flickr


Après avoir fini, je fais un test d'étanchéité.
Pendant 10 minutes, je lui mets une pression de 4 atmosphères. Avec ma chambre à pression, je n'ose plus.

Globalement, j'ai aimé la montre.
Il a des détails de très bonne conception et de la construction par report à son prix.

Le mouvement a 31 rubis, plus de 30 heures de réserve de marche, charge bidirectionnelle, rotor sur roulement à billes avec un joli  découpé de la marque du fabricant. Étanche 200 mètres. Ces son toutes caractéristiques de bonne qualité.

Je pense que cette montre peut marcher longtemps, dans un marge d'exactitude très acceptable, surtout si l'on considère que le prix est très compétitif.

Il y a aussi certains détails qui pourraient être améliorés, comme le bézel qui est bidirectionnel et  sans clic et quelques autres raffinement.

Pour finir. Cette montre a cessé de fonctionner peu de temps après l'achat. Un morceau de plastique a fait un encombrement. Une fois que l'intrus a quitté le mécanisme, la montre a redémarré.
Une panne entre plusieurs millions de montres fabriques par an surement n'a pas d'importance, si celui-ci n'est pas le vôtre.

Comme toujours, je l'espère que vous avez passé un bon moment.


Dernière édition par rgil le Jeu 20 Juil - 12:28, édité 2 fois

_________________
Rafa:    Absolument amateur

Je sais que je ne sais rien, mais cela, je ne sais pas comment je sais
avatar
rgil
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 7391
Age : 59
Localisation : Aragón (Espagne)
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par bathy le Dim 27 Mar - 21:57

Merci pour le cours,le texte et les photos :japon:
avatar
bathy
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3053
Age : 50
Localisation : Landes
Date d'inscription : 13/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par logan le Lun 28 Mar - 8:16

Merci pour ton travail et pour ce reportage !!!

_________________
Croire et oser
avatar
logan
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 4297
Age : 56
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par Dark31 le Lun 28 Mar - 8:20

C'est vraiment intéressant, merci pour ce cours partagé. Bravo !
avatar
Dark31
Sphyrna mokarran
Sphyrna mokarran

Nombre de messages : 63
Age : 59
Localisation : Là où il fait bon vivre !
Date d'inscription : 05/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par Petit Fred le Lun 28 Mar - 9:33

whaou ! Merci pour le partage et la patience de prendre les photos :japon:

_________________
Petit Fred

Elle est moche, mais elle a le mérite d'exister !
avatar
Petit Fred
Cetorhinus maximus
Cetorhinus maximus

Nombre de messages : 1822
Age : 44
Localisation : Paris ....
Date d'inscription : 16/06/2010

http://www.alpha-spirit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par love_leeloo le Lun 28 Mar - 12:34

genial rafa !!!! bravo et merci

PS : il s'agit de ma montre que Rafa a eu la gentillesse de "soigner" pour le plaisir Wink
avatar
love_leeloo
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 753
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par rgil le Mar 29 Mar - 20:39

Merci bien à tous vous pour vous sympas commentaires. Very Happy

_________________
Rafa:    Absolument amateur

Je sais que je ne sais rien, mais cela, je ne sais pas comment je sais
avatar
rgil
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 7391
Age : 59
Localisation : Aragón (Espagne)
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par jr78 le Jeu 31 Mar - 20:18

Ca donnerait presque envie de se lancer soi-même... Bravo pour le reportage !

_________________
JR78.

Mes montages sur Vimeo
avatar
jr78
Cetorhinus maximus
Cetorhinus maximus

Nombre de messages : 1394
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 23/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par dante le Ven 1 Avr - 9:00

Merci pour cet excellent reportage c'est vraiment passionnant !

_________________
Quelques forums quand on en a marre des montres et des poissons:
http://bdtrash.forumdediscussions.com/ le Forum des BD où les méchants, les fainéants, les fourbes gagnent à la fin et les gentils paient cher leurs bons sentiments !
http://www.nanarland.com/ le site des mauvais films sympathiques
www.maitre-eolas.fr Journal d'un avocat - Instantanés de la justice et du droit
ttp://maitremo.fr/ Petite chronique judiciaire, ordinaire et subjective, qui se développera quand elle le pourra, par un avocat au Barreau de Lille
avatar
dante
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 8864
Age : 44
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par Rouxousou le Ven 1 Avr - 13:57

Je suis très impressionné par ton travail et tes connaissances.

merci de partager cela avec nous.

_________________
Akrone K02 Rorqual 2017, Sumo noir 2015, AHA art déco 201?, Lip 1970, et
Hamilton Ventura 2013 à vendre 390€ avec deux bracelets et bouche déployante
avatar
Rouxousou
Carcharhinus longimanus
Carcharhinus longimanus

Nombre de messages : 144
Age : 50
Localisation : Est de l'Est
Date d'inscription : 16/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par rgil le Ven 1 Avr - 23:38

Merci les amis pour ces réponses si agréables :japon:

_________________
Rafa:    Absolument amateur

Je sais que je ne sais rien, mais cela, je ne sais pas comment je sais
avatar
rgil
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 7391
Age : 59
Localisation : Aragón (Espagne)
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par alain le Mar 1 Nov - 22:54

@rgil.
Bonsoir superbe,j ai moi même un amphibia,elle a pris l'eau par le remontoirs (buée),

J ai été chez un réparateur de montre ,il me la sécher et ma dit :"Joints a remplacer usée? et remontoire usée et corrosion ou joint? et me dit le dateur..?

Mais elle tourne bien.
Question: Ou trouver joints,remontoirs etc..
faut il faire un entretien?
Merci

alain
Carcharhinus leucas
Carcharhinus leucas

Nombre de messages : 42
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par SD182 le Mer 13 Sep - 18:38

Merci pour le reportage ...
Merci aussi pour une de mes Amphibia qui n'aura pas besoin d' être ouverte pour "voir comment c'est fait dedans??? " Rolling Eyes

SD182
futur requin
futur requin

Nombre de messages : 4
Age : 35
Date d'inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par Etienne le Ven 22 Sep - 21:33

Merci pour le partage d'info et pour les photos :right:
avatar
Etienne
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 581
Age : 50
Localisation : 28
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu´il y a dedans d´une Vostok Amphibia, avec des photos.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum