Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Jeu 18 Déc - 16:17

Pour le plaisir de partager, d'échanger et vous apporter quelques infos, quelques sujets de réflexions, voici un petit texte sur mon choix d'une nouvelle montre de type "utilitaire"...


Vous vouliez des explications quant à mon passage à cette grise plongeuse Wink ?... Alors, en voilà :

Je suis toujours et encore, depuis bien longtemps déjà, à la recherche d'une montre à tout faire, robuste, fonctionnelle, et pas trop laide tout de même... La montre de plongée correspond en fait à mon besoin, même terrestre...

J'ai bien sûr déjà possédé un tel type de montre, que ce soit avec la marque Citizen, Seiko, Hamilton, une petite échappée chez Tudor avec une version Sub au format medium...

Une des dernières en date semblait correspondre parfaitement au besoin, mais sa glace en verre minéral et sa lunette tournante se grippant régulièrement si elle n'était utilisée en terrestre ont achevé mon enthousiasme de cette montre exceptionnelle qui est la Seiko Marinemaster 300, montre dont je suis toujours sous le charme lorsque j'en vois une...

D'un coût moindre j'ai possédé plusieurs Seiko dites SUMO, au design toujours aussi original et fabuleux. Après un changement de bracelet acier pour un plus esthétiquement à mon goût et plus confortable, toujours métallique, cette montre esthétiquement et fonctionnellement m'accrochait vraiment beaucoup.
Sa lunette n'a jamais eu le défaut de la MM300, mais par contre toujours cette maudite et inadmissible glace en verre minéral qui s'est rayée très rapidement...

Il est selon moi rédhibitoire qu'une montre comme la SUMO (prix boutique 600 euros) ou la MM300 (prix boutique 2000 euros) soient équipées à notre époque d'une glace aussi bas de gamme qu'un verre minéral... aux prix où sont ces montres...
A titre d'info une Festina possède une glace en verre saphir... Une Tissot aussi... et bien d'autres... à moins cher...

La dernière, et que je possède encore, est une Breitling SuperOcean II en 42 mm de diamètre. Elle semblait être la bonne... Son bracelet en caoutchouc épais très souple, associé à sa boucle déployante à micro-réglages est une pure tuerie de confort et d'ajustement au poignet. Son absence de repère lumineux à 12h ne m'a jamais gêné, même s'il aurait été facile d'en ajouter un par Breitling, pour en faire une vraie plongeuse selon la norme DIN très en vogue.
Ce qui m'a gêné est l'absence de repère précis à 12 h, l'élément graphique s'y trouvant était justement le nombre 12, manquant d'imprécision selon moi pour l'ajuster en face de l'aiguille des minutes lorsque l'on veut utiliser la lunette tournante.
Elle possède une glace saphir traitée anti-reflets, au top de ce côté. Vraiment quasi la montre parfaite pour mon petit poignet, en ôtant juste le nombre 12 servant de repère à 12h, mais ça m'étonnerait que Breitling accepte, pour mes beaux yeux peut-être Wink...

Et puis, en recherchant sur le web, sur les fora horlogers des idées d'une nouvelle acquisition, j'ai balayé bien sûr divers modèles sans oublier la mythique SUB de chez Rolex, que ce soit la 14060M de l'ancienne génération, que la nouvelle 114060 que j'ai eu l'occasion d'essayer chez un AD à Bordeaux, assez récemment d'ailleurs Wink

Je ne m'étendrai pas trop sur le sujet, n'accrochant que moyennement visuellement avec la taille des index appliqués et aiguilles que je trouve trop petits avec l'ancienne génération (la 16610LV résolvant le problème après avoir changé son insert vert pour un noir, mais coûtant un oeil selon moi en occas, et la nouvelle 114060 ayant pour principal défaut cette perle lumineuse protubérante que je réussirais bien un jour à faire sauter par le bon choc latéral d'un pièce en acier comportant un bel angle droit, accidentellement bien sûr, en entraînant même peut-être de ce fait un éclatement de la céramique avoisinante, ce qui ne m'enchantait guère vu la petite fortune que doit coûter son changement...).

Encore une concession au look qui m'agace... Il est évident que cette perle devait être la moins haute possible, si Rolex avait tenue compte que cette nouvelle SUB pouvait être un jour rudoyée comme l'était l'ancienne génération...

Chez Tudor j'ai pensé à la Black Bay, ayant eu le loisir d'essayer les deux couleurs, la rouge et dorée qui en fait un peu trop visuellement parlant selon moi, et la bleue un peu tristounette sur son bracelet acier, mais qui se réveillait sur son bracelet cuir bleu ou NATO bleu lui aussi.
L'utilisation d'un anneau en aluminium anodisé rouge ou bleu au niveau de la base de la couronne, dont le traitement de surface risque de s'effacer en laissant apparaître la couleur de l'alu, plus d'une couronne d'un type autre que le modèle Triplock utilisé par Rolex et que je possédais déjà sur mon ancienne Hydronaut II à 1500 euros... plus l'absence de protection de la couronne, m'ont fait réfléchir à envisager autre chose qu'une BB bleue vers laquelle j'aurait pu me tourner peut-être ?...


Et cet autre chose, je vous en parlerai plus tard Wink...

La suite à venir...................

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Triengen le Jeu 18 Déc - 16:51

Ayant possédé une Pelagos (la première sur MDP si je ne me trompe) puis par la suite la même Breitling SO II que toi, j'avoue que si je devais à nouveau choisir, ce serait la Pelagos qui partirait. Certes un excellent outil de plongée, très bien fini et à un tarif raisonnable, mais esthétiquement parlant pour moi y'a pas photo, la Breitling est loin (très loin même) devant, avec la même qualité de finition, boitier et calibre, valve hélium, etc... Bref beaucoup de panache face à une toolwatch un peu trop terne.
avatar
Triengen
Cetorhinus maximus
Cetorhinus maximus

Nombre de messages : 1255
Age : 54
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Rouxousou le Jeu 18 Déc - 17:23

Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité, tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère

_________________
Akrone K02 Rorqual 2017, Sumo noir 2015, AHA art déco 201?, Lip 1970, et
Hamilton Ventura 2013 à vendre 390€ avec deux bracelets et bouche déployante
avatar
Rouxousou
Carcharhinus longimanus
Carcharhinus longimanus

Nombre de messages : 144
Age : 50
Localisation : Est de l'Est
Date d'inscription : 16/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Jeu 18 Déc - 17:26

Rouxousou a écrit:Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité,  tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère

Parce qu'il n'aime pas son aiguille des heures (dixit) Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par louisjean le Jeu 18 Déc - 17:40

Bon et Omega seamaster dans tout ça ?

louisjean
Carcharhinus longimanus
Carcharhinus longimanus

Nombre de messages : 409
Age : 60
Localisation : Au pays des cigognes
Date d'inscription : 05/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par logan le Jeu 18 Déc - 17:49

Tu laisses tomber l'achat de la sub scratch ????

_________________
Croire et oser
avatar
logan
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 4302
Age : 56
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Franc38 le Jeu 18 Déc - 18:27

Rouxousou a écrit:Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité,  tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère

Elle est top, mais Lionel est devenu réfractaire au Hardlex...

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 43
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Cédric le Jeu 18 Déc - 20:32

Après, question à 2 balles, si la MM te plaisait tant pourquoi ne pas simplement faire poser un saphir dessus à la place du Hardlex?

Merci beaucoup pour cette explication claire, raisonnée et documentée de ton choix, qui, je dois l'admettre, m'a personnellement surpris initialement.

Je comprends désormais mieux :japon:

_________________
"Beaucoup de choses que les paresseux estiment irréalisables peuvent être accomplies si l'on ose - Tacite"
avatar
Cédric
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 9043
Age : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Jeu 18 Déc - 20:37

Triengen a écrit:Ayant possédé une Pelagos (la première sur MDP si je ne me trompe) puis par la suite la même Breitling SO II que toi, j'avoue que si je devais à nouveau choisir, ce serait la Pelagos qui partirait. Certes un excellent outil de plongée, très bien fini et à un tarif raisonnable, mais esthétiquement parlant pour moi y'a pas photo, la Breitling est loin (très loin même) devant, avec la même qualité de finition, boitier et calibre, valve hélium, etc... Bref beaucoup de panache face à une toolwatch un peu trop terne.

Je suis d'accord avec toi pour le côté très craquant, fun, accrocheur de cette charmante SO II Wink
Par contre côté boîtier, Breitling ne s'est pas foulé avec une forme rayonnée et polie de partout hyper facile à obtenir... C'est d'ailleurs souvent le cas chez eux avec des cadrans et aiguilles au top mais des boîtes polies intégralement basiques, rien à voir avec le boîtier de la Pelagos aux formes géométriques plus difficiles à réaliser... Là, le niveau est bien au dessus Breitling... qui par contre fait toujours des fonds vissés très joliment ouvragés... Chacun ses petites manies Wink... J'aime les deux j'avoue  cheers

Rouxousou a écrit:Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité,  tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère
Je n'aime pas l'aiguille des heures qui va très bien sur une Monster  :right:  mais pas sur ce modèle.
Je ne veux pas de leur verre minéral d'un autre âge sur une montre de ce niveau là...
Je ne veux pas de leur titane traité qui présente parfois quelques problèmes de réalisation sur certains modèles avec des démarcations et aspect non uniforme (constaté sur le web sur certains modèles...).

Globalement je n'aime pas les traitements de surface qui risque de partir dans le temps par abrasion, rayures, coups...

milgauss13 a écrit:
Rouxousou a écrit:Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité,  tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère

Parce qu'il n'aime pas son aiguille des heures (dixit) Very Happy
Oui et déjà c'est rédhibitoire Wink
En plus leur verre minéral achève tout  :rigole:

louisjean a écrit:Bon et Omega seamaster dans tout ça ?
J'en avais déjà parlé dans un autre post, mais pas de Seamaster ou de PO dont je suis moyennement fan...
- A titre d'info, j'ai possédé un ancien chrono Seamaster Pro Diver 300 dont la rotation de la lunette était loin d'être au top... Elle tournait vraiment trop facilement... bien en dessous la qualité de rotation de la lunette d'une SUMO...
- Concernant la nouvelle PO que j'ai essayée (5000 euros), on est dans le passable concernant cette rotation de lunette (sur le modèle que j'ai essayé, mais à priori je ne suis pas le seul à l'avoir constaté), bien en dessous une diver's 200 Seiko...
Globalement, et malgré leur niveau de finition (hormis la rotation de la lunette indigne d'une montre de ce prix), je ne suis pas trop attiré, avec en plus leur valve à hélium de type couronne vissée à 10h qui ne m'intéresse pas Wink

logan a écrit:Tu laisses tomber l'achat de la sub scratch ????
Oui, et j'ai expliqué pourquoi dans mon message initial Wink
En plus, 6 000 euros pour la version sans date, ça me reste en travers de le gorge j'avoue  :fou:

Franc38 a écrit:
Rouxousou a écrit:Et bêtement une shogun ?
Titane, verre hardex, lunette sans pb, assez bonne lisibilité,  tarif assez raisonnable pour en faire une toolwatch. Et montée sur nato encore plus légère

Elle est top, mais Lionel est devenu réfractaire au Hardlex...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Jeu 18 Déc - 20:46

Cédric 38 a écrit:Après, question à 2 balles, si la MM te plaisait tant pourquoi ne pas simplement faire poser un saphir dessus à la place du Hardlex?

Merci beaucoup pour cette explication claire, raisonnée et documentée de ton choix, qui, je dois l'admettre, m'a personnellement surpris initialement.

Je comprends désormais mieux :japon:

J'aime toujours autant la MM300 esthétiquement parlant en effet Wink

Je n'aime pas les bidouilles horlogères. Tu peux acheter une glace saphir MAIS tu ne peux pas te procurer un joint d'origine SEIKO neuf... alors beaucoup réutilisent le même joint, ce qui est aberrant puisque ce joint n'est pas de type joint torique réutilisable, mais constitué d'un matériau plastique moins élastique très compressé par vissage, qui se change systématiquement, destiné à une seule utilisation...

Alors bien sûr on peut trouver des joints aftermarkets, de la bidouille quoi Evil or Very Mad


Tu n'as pas encore tout compris puisque je n'ai pas encore abordé le chapitre du choix de la Pelagos Wink... mais ça va venir :rigole: ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Cédric le Jeu 18 Déc - 20:48

Tu as pris l'explication par une grille de lecture différente : l'élimination des autres modèles te plaisant :clin:

_________________
"Beaucoup de choses que les paresseux estiment irréalisables peuvent être accomplies si l'on ose - Tacite"
avatar
Cédric
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 9043
Age : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Jeu 18 Déc - 20:59

Cédric 38 a écrit:Tu as pris l'explication par une grille de lecture différente : l'élimination des autres modèles te plaisant :clin:

C'était mon cheminement personnel oui Very Happy , mais j'écrirai la suite, ce qui m'a plu ou déplu, ses points forts et ses points faibles, vu d'un non-plongeur Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Guinessfrog le Jeu 18 Déc - 21:23

Sans avoir fait la meme reflexion que Lionel; je dois avouer que la Pelagos remplie des criteres identiques. Cela dit pour moi la valve helium ne m'apporte rien.

Guinessfrog
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6680
Age : 52
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par John le Jeu 18 Déc - 23:43

J'ai une Pelagos depuis 1 an tout juste, acheté neuve, de toutes mes montres c'est la moins original....(ploprof, tuna, speed...)
Mais si je pouvais faire une comparaison....,
Comme certains de mes albums de musique,
Moins original egalement que d'autres....
Et bien au final c'est ceux là que j'ecoute depuis 20 ans avec toujours le meme plaisir...

avatar
John
Cetorhinus maximus
Cetorhinus maximus

Nombre de messages : 1993
Age : 40
Date d'inscription : 20/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Ven 19 Déc - 22:22

Je viens de lire. C'est un raisonnement intéressant qui fait beaucoup de place à la rationalité. Je te reconnais bien là Wink
Je crains que tu ne cherches un oiseau bien rare, cela fait longtemps que les montres sont devenues des objets de luxe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par kretchy8 le Ven 19 Déc - 22:52

Un raisonnement très intéressant, j'ai hâte de lire la suite

_________________
GREG
avatar
kretchy8
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3278
Age : 44
Localisation : Les plages du Débarquement
Date d'inscription : 18/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Sam 20 Déc - 11:44

La PELAGOS... alors qu'est-ce que cette étrange montre qui bien que s'inspirant de modèles du passé n'a rien à voir avec les autres quelque soit la marque ?...
Qu'est-elle pour innover techniquement alors que beaucoup de modèles s'embourbent dans l'embourgeoisement visuel ?...

Car c'est ça qui explique qu'on l'aime ou qu'on en est indifférent, adepte de sa fonctionnalité ou ennuyé pas son côté austère... et c'est dans cette deuxième catégorie que je me situais il y a encore peu de temps...

Cette montre cache son jeu... Elle est technique, répond à un cahier des charges fonctionnel et a été développée dans ce sens, mais tout ça n'est pas sans conséquences sur le visuel...

Bien sûr, d'autres avant elle, comme la SUB, fut créée aussi autrefois pour cette fonction première de l'assistance au plongeur. Elle a vu dans sa dernière version un glissement de sa fonction initiale, d'une adéquation au milieu plongée vers le milieu terrestre, tout en douceur, comme sait le faire Rolex, mais c'est amorcé... et correspond bien sûr à un nouveau besoin, celui d'aujourd'hui.

Le côté utilitaire de cette PELAGOS saute aux yeux, comme en général l'utilisation d'aiguilles intégralement blanches et d'index appliqués blancs sur fond noir. Sinn et d'autres nous l'ont démontré plus d'une fois Smile.




... Et il va vous falloir encore attendre pour la suite Wink...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par logan le Sam 20 Déc - 17:12

Bon on va patienter.... study

_________________
Croire et oser
avatar
logan
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 4302
Age : 56
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Guinessfrog le Sam 20 Déc - 21:46

Je dois dire qu un des points importants (pour moi evidement) est la tenue de la lisibilite la nuit; la pelagos pour ca est splendide. D autres attraits aussi; son cote un peu austere peut etre, simple et eppure aussi. Je pourrais me laisser tenter pour une autre.

Guinessfrog
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6680
Age : 52
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par rourou le Dim 21 Déc - 9:59

et bien moi je ne la quitte plus depuis son achat a une bien sympathique personne du forum...... Laughing

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.(c'est pas de moi)

rourou
avatar
rourou
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 980
Age : 54
Localisation : auvergne
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par km'rol le Dim 21 Déc - 18:20

l'insert ceram avec sa perle est parfait , pas plus de risque de taper ce truc minuscule qu'une autre montre

et puis surtout on reste chez rolex , confort , légèreté (même avec du gold) , diamètre contenu (40 mm )

enfin bref cette montre est merveilleuse de qualité , une belle évolution santa








avatar
km'rol
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 18/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Dim 21 Déc - 19:05

km'rol a écrit:l'insert ceram avec sa perle est parfait , pas plus de risque de taper ce truc minuscule qu'une autre montre

et puis surtout on reste chez rolex , confort , légèreté (même avec du gold) , diamètre contenu (40 mm )

enfin bref cette montre est merveilleuse de qualité , une belle évolution santa









J'avoue qu'elle a une certaine classe :yes:

J'ai toujours aimé l'association or/acier sans jamais oser en porter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Cédric le Dim 21 Déc - 21:44

J'étais comme toi et même sur le tout or ou plaqué et très sincerement si tu associe avec le bon bracelet cela passe et c'est super elegant

_________________
"Beaucoup de choses que les paresseux estiment irréalisables peuvent être accomplies si l'on ose - Tacite"
avatar
Cédric
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 9043
Age : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Invité le Lun 22 Déc - 14:21

Suite, et fin Wink

Question efficacité nous sommes là supérieur aux aiguilles de type aspect métallique brillant (nickelage, chromage, rhodiage, or blanc... ) avec matière lumineuse au centre, avec, en contrepartie visuelle de cette efficacité, un côté esthétiquement fonctionnel moins polyvalent que d'autres... On ne peut pas tout avoir ma brave dame...

C'est le pied question rotation lunette. Parfaitement indexée. Les repères et chiffres y sont lumineux et ça crache un max très très longtemps.

Jean-Mi a fait en 2012 une revue technique et directe en plongée de cette montre et mettait en avant son incroyable luminosité et lisibilité nocturne, même par rapport à la Seiko Marinemaster 300. Et alors ? Il avait raison ! Ca décoifferait même un chevalier Jedi !

Bien sûr elle est étanche, à 500 m, avec valve à hélium... ce qui n'est pas un critère pour moi Smile...

Fond vissé. Normal quoi...
Couronne vissée type Triplock Rolex. Sur-sécurité ? Oui peut-être, oui surement... mais 1 seul joint à partir d'un certain prix ça me défrise... (la Breitling Superocean II est équipée de 2 joints de couronne, la Seiko Marinemaster 300 de 1 joint, l'Omega
PO de 2 joints il me semble).

Une glace saphir tout de même, traitée anti-reflet sur la face interne...

Bon, j'écourte la description du bracelet créé spécialement pour les plongeurs, avec son extension, ses 3 positions de réglage + une 4ème avec système élastique par ressort compensant la réduction d'épaisseur de la combi du fait de la pression, billes céramique pour le verrouillage de la boucle... Tout a déjà été dit la dessus avec une superbe vidéo explicative, par Jean-Mi !

Alors pourquoi ? par rapport à une Sinn par exemple, avec aiguilles blanches sur fond noir elles aussi ?

Parce que cette Pelagos a de la gueule au poignet. Ses angles vifs, la couleur de son titane, sa faible profondeur de cadran et la forme spécifique de cette grande palette de l'aiguille des heures lui donnent un charme que n'ont pas les chars d'assauts Sinn par exemple.

Il faut la porter pour comprendre, la voir même de prêt ne suffit pas !

C'est une montre utilitaire par conception c'est certain, mais qui garde une gueule terrible ensorceleuse au poignet ! Différente des autres, que ce soient celles qui sont aussi en noir et blanc, que celles avec aiguilles et index appliqués couleur métallique.

Une montre à part, elle n'a pas d'équivalent selon moi esthétiquement au poignet, et ça c'est très rare de nous jours la différence...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Le pourquoi du comment de ma Pelagos...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum