SUMO enfin au poignet !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Nostromo le Jeu 15 Mai - 22:27

N'en déplaise au Belge ( :clin: ), elle est mieux en noir! Le hasard fait bien les choses.

_________________
La plongée à l'oxy pur est un travail qui se fait dans le feutré.
avatar
Nostromo
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6313
Age : 37
Localisation : Paname
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Invité le Jeu 15 Mai - 22:31

Allez, la prochaine fois Wink tu l'achèteras moins chère en France, avec une garantie bien valide utilisable sans problème  :rigole: 

On attend les photos  cheers 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Jeu 15 Mai - 22:39

micromeca a écrit:Allez, la prochaine fois ;)tu l'achèteras moins chère en France, avec une garantie bien valide utilisable sans problème  :rigole: 

On attend les photos  cheers 

Heu, c'est 599€ le prix officiel français... Ca fait quand même nettement plus que ce qu'il a payé, malgré les frais de dossiers de Chronopost. Wink

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Jeu 15 Mai - 22:41

En tout cas, félicitations, snatterbox, bel achat. Et je pense que la noire est effectivement mieux à long terme, plus facilement portable.

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par tartine.74 le Jeu 15 Mai - 22:54

Bravo, et bel achat. Dommage pour la couleur, simplement.

_________________
L'exactitude est la politesse des montres
avatar
tartine.74
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 8987
Age : 47
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Jeu 15 Mai - 23:04

Non, pas de raison de s'en faire. En fait elle est très robuste avec un mouvement qui peut tenir des années avec un belle précision sans révisions. Honnêtement je fais comme toi, j'achète souvent au Japon et je n'ai jamais eu de soucis. La montre marche et hop, c'est bon pour longtemps.

Après, sur un choc, un peu de malchance, la dérive peut être plus grande que ce que le mouvement peut offrir (il faut bien voir que si une montre fait +47s exactement chaque jour, quelque soit la façon dont on la porte, laisse reposer la nuit et la température, alors une petite régulation de rien du tout peut lui permettre de faire du +/-0s par jour. Au contraire une montre qui fait 0s, -10s, +10s n'a pas dérivé mais n'est pas ultra précise et ça sera bien plus compliqué d'améliorer ça).

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Jeu 15 Mai - 23:28

Sorry, je suis parti dans le "technique". En gros l'idée c'est que le mouvement est très bon mais à parfois besoin d'être réglé (par un horloger, voire toi, en ouvrant le boitier, et poussant le petit levier qui va bien). Opération facile à faire, et peu couteuse si faite par un pro. Il y a plus de problèmes si la dérive n'est pas régulière.

Après, attention, il y a peu de chance qu'elle prenne juste une seconde par jour. Le 6R15 donne souvent de belles choses, mais plutôt 5/6s par jour, parfois un peu moins. Effectivement il faut remettre à l'heure tous les x temps, à toi de voir la dérive acceptable. Quand je n'avais qu'une montre et donc ne changeais plus toutes les semaines, je mettais à l'heure avec 30s de retard et quand la montre était passé à +30 je remettais à l'heure... Tous les 15 / 20 jours, en général, en vérifiant (à l'époque il n'y avait pas d'horloge atomique en ligne etc.) sur l'heure de la SNCF...

J'espère que j'ai été plus compréhensible, là scratch

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Invité le Ven 16 Mai - 7:22

snatterbox a écrit:Allons donc !!
Une Sumo normalement constituée aurait elle besoin d'une garantie ?
Blague à part cette garantie d'un an et japonaise only me chagrine un peu ...
Wait and see...
Sinon savez vous si cette montre est un modèle habitué au sav ?
Sur la toile j'ai lu qu'elle était robuste et fiable et que sa dérive horaire était assez faible...

Pour info : Ma première SUMO a été achetée au Japon. Pourquoi ? Parce qu'en 2007 elle n'était pas encore distribuée sur le sol français.
Manque de bol, j'ai eu un gros problème avec... J'ai dû la renvoyer à mes frais au Japon où je l'avais achetée... Je ne te dis pas l'angoisse du transport, et le prix... et celle de la réparation avec peu d'échanges... mais elle est bien arrivée réparée au bout de deux mois environ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par nono le tourteau le Ven 16 Mai - 9:08

Félicitations pour l'achat
Pour le lieux d'achat, et sans faire une généralité d'un cas qui n'est que mon cas personnel (mais pas isolé vu le post précédent...), après 2 mois de dérives assez marquées retour chez l'AD et changement de calibre ! j'ai été bien content, après moultes hésitations, d'avoir choisi que ma femme me l'offre en l'achetant ici  Wink , et pour en plus à peine plus cher après petite négo qu'un import.
Maintenant, la tienne n'aura probablement aucun souci de fiabilité, et tu auras au final eu bien raison.
Tu verras, en noir, elle est top aussi
avatar
nono le tourteau
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3187
Age : 48
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par kretchy8 le Ven 16 Mai - 11:14

depuis la présentation photo de Microméca avec un bracelet avec épaulement
je la trouve encore plus belle
Après pour la couleur .... heureusement qu'elle te plait en noir
en tout cas c'est une valeur sûr.

_________________
GREG
avatar
kretchy8
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3278
Age : 44
Localisation : Les plages du Débarquement
Date d'inscription : 18/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par nono le tourteau le Ven 16 Mai - 18:05

oui pareil pour la couronne
j'ai adopté un petit "truc" perso qui vaut ce qu'il vaut... : pour la revisser, je la repousse classiquement, et avant de revisser je refait un petit quart de tour dans le sens du dévissage et je trouve que ça permet de mieux "sentir" la prise sur le pas de vis, et ensuite j'ai la sensation que ça se visse de façon plus souple et sans cette espèce d'accroche effectivement.
Pas certain d'être très clair dans l'explication !!
avatar
nono le tourteau
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 3187
Age : 48
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Ven 16 Mai - 20:23

Un truc qui aide sur ces Seiko qui ont des couronnes "qui coincent/accrochent": un fil à dent, légèrement humide, on tourne autour du pas de vis, dans un sens puis l'autre. Ensuite on refait la même chose avec un poil de graisse silicone sur le fil, presque rien... et hop ça tourne beaucoup mieux en général !

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Invité le Ven 27 Juin - 22:43

Pour si peu de dérive je ne ferais absolument rien du tout, surtout que c'est une perte et non un gain.
Ouvrir une plongeuse neuve pour la régler sur 6 secondes, je ne vois pas trop l'intérêt. Elle ne sera jamais COSC de toute façon Wink
Ces petites Seiko c'est un peu le coup de chance sur la dérive mais la tienne est vraiment minime,
J'en ai une qui fait encore mieux car elle ne bouge quasiment jamais et je ne la réglais qu'à chaque changement d'heure, une autre par contre qui varie d'une minute/jour et que je règle chaque fin de semaine.... Bon j'avoue je ne paranote pas trop sur la régularité Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Nostromo le Ven 27 Juin - 23:08

Heu, n'oublions tout de même pas que les limites du COSC, c'est -4/+6 secondes par jour!

Un peu de lecture :

Chronomètre Définition générale


Pour mériter le titre de « chronomètre », un mouvement doit affronter quinze jours de tests impitoyables. Une épreuve de vérité confiée au célèbre contrôle officiel suisse des chronomètres, le COSC.
Selon la définition couramment admise dans les milieux horlogers, « un chronomètre est une montre de haute précision, capable d’afficher la seconde, dont le mouvement a été testé durant plusieurs jours, dans différentes positions et à différentes températures, par un organisme officiel neutre. Les mouvements qui satisfont aux critères de précision édictés par la norme ISO 3159 reçoivent un certificat officiel de chronomètre ».

Il ne faut donc pas confondre chronomètre et chronographe, même si un chronographe sert à... chronométrer, et si le mot chronomètre est fréquemment utilisé (à tort) pour désigner un « instrument servant à mesurer une durée ». Un chronographe peut évidemment pour autant qu’il satisfasse aux critères de la norme porter le titre de chronomètre, mais tous les chronomètres ne sont pas des chronographes...

Faute de concurrent, le seul « organisme officiel neutre » habilité en Suisse à décerner le titre de chronomètre est le célèbre COSC, fondé en 1973 dans ses structures actuelles. Cette « association sans but lucratif, reconnue d’utilité publique », a été créée par cinq cantons suisses horlogers (Berne, Genève, Neuchâtel, Soleure et Vaud) avec la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH). Dans ses trois « bureaux officiels » (laboratoires) de Bienne, de Genève et du Locle, le COSC teste la précision des mouvements qui lui sont soumis par les fabricants à l’aide d’un matériel ultrasophistiqué et tenu secret, développé par ses propres ingénieurs.

Chaque mouvement est contrôlé durant quinze jours, dans cinq positions et à trois températures (8 C, 23 C, 38 C). Pour recevoir le certificat de chronomètre, un mouvement doit remplir sept critères éliminatoires portant sur des aspects tels que la marche diurne moyenne, la différence de marche entre positions horizontales et verticales, et la précision face aux variations thermiques. Les exigences minimales stipulent notamment que l’« écart de marche » doit être inférieur à 4/+ 6 secondes par jour (pour un mouvement d’un diamètre supérieur à 20 mm).

Chaque chronomètre est identifié par un numéro gravé sur le mouvement et par un numéro de certificat du COSC.
S’inspirant de la norme ISO 3159, le COSC a également édicté une prescription de contrôle applicable aux chronomètres à quartz. Chaque mouvement est testé durant onze jours, dans une position et à trois températures. Il est également soumis durant un jour à des rotations en trois dimensions et doit subir deux cents chocs d’une valeur de 100 G (cent fois la gravité terrestre).

Pour obtenir le certificat de chronomètre, un mouvement à quartz doit remplir huit critères éliminatoires. Les exigences minimales en matière de précision sont, bien sûr, beaucoup plus élevées que pour les mouvements mécaniques. D’ailleurs, elles ont obligé les fabricants à développer des mouvements équipés d’un système électronique qui compense la variation de fréquence du quartz en fonction de la température (mouvements thermocompensés).

Que cela soit pour les mouvements mécaniques ou pour les mouvements à quartz, seuls les plus vaillants calibres pourront décrocher la fameuse certification COSC.
En clair, le certificat officiel de chronomètre signifie qu’un mouvement répond aux plus hauts standards de précision et de fiabilité. Il ne récompense que les mouvements assemblés avec des composants de très haute qualité et selon les critères de réglage les plus pointus.

Il n’en demeure pas moins que les tests du COSC sont des épreuves statiques effectuées en laboratoire, qui ne correspondent pas à une simulation de porter. Ils ne testent pas davantage l’étanchéité ou la robustesse du sujet complet, puisque seul le mouvement est testé, pas la montre emboîtée.

Reste que le certificat de chronomètre a un prix. Outre les émoluments à régler au COSC (on estime que les marques déboursent environ 30 euros par mouvement présenté), les fabricants qui soumettent leurs mouvements à la certification ne peuvent se permettre de présenter des calibres standards qui n’auraient aucune chance de passer les tests en vigueur. Ainsi les mouvements soumis ont fait l’objet de soins très particuliers au cours des nombreuses étapes de fabrication des composants et de montage de ceux-ci. Et ce « surcoût » est difficile à chiffrer, mais peut être estimé à plusieurs centaines d’euros selon le type de mouvement et leur nombre.

En contrepartie, le certificat de chronomètre constitue un argument marketing de premier ordre pour les marques. D’abord parce que ce document officiel donne une plus-value au garde-temps qu’il accompagne, ensuite parce qu’il permet aussi de justifier un prix plus élevé... Quand on sait que seules près de 3 % des montres produites en Suisse reçoivent chaque année le certificat de chronomètre, on mesure à quel point ce petit bout de papier est synonyme de qualité et d’exclusivité. Premier à l’avoir compris, Rolex, dont l’histoire est indissociable de celle du COSC.

En effet, depuis 1910, la mythique marque genevoise confie l’essentiel de ses mouvements à la certification chronomètre. Pour Rolex, le certificat de chronomètre est un gage de qualité et de constance. Et, en s’appuyant depuis près d’un siècle sur la qualité et la rigueur des services du COSC, la marque en est, de facto, devenue le principal soutien puisque les revenus de cet organisme sont liés pour l’essentiel aux contributions de Rolex.

Pour les marques qui manufacturent ou assemblent elles-mêmes leurs mouvements, le saut qualitatif vers la certification COSC ne va pas de soi ; le développement et la fabrication de mouvements dignes d’être « cosqués » exigeant d’importants efforts au niveau de l’outil de production, sans parler de la somme de compétences horlogères nécessaires en coulisse.

Le palmarès des marques « cosquées »

Selon les derniers chiffres disponibles, le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) a certifié 1 271 934 mouvements horlogers en 2002. Soit une progression de 0,5 % par rapport à 2001. Si la certification de plus d’un million de chronomètres par an peut paraître importante, elle ne représente en définitive qu’un infime pourcentage de la production horlogère mondiale.
Dans le classement de sociétés qui ont obtenu le plus grand nombre de certificats de chronomètres, Rolex, poids lourd de l’horlogerie suisse, décroche la première place.
En 2002, la Manufacture Rolex SA à Bienne a fait certifier 584 665 mouvements, tandis que Montres Rolex SA à Genève en faisait certifier 230 055. Soit un total de 814 720 pièces certifiées COSC (contre 762 175 en 2001), ce qui revient à dire que Rolex a obtenu les deux tiers des certificats délivrés par le prestigieux organisme helvétique.
En seconde position, arrive Omega avec 165 543 certificats délivrés en 2002, suivie de Breitling (131 815), Panerai (39 016), TAG Heuer (20 207), Baume & Mercier (15 504), Bulgari (11 141), Corum (8 005), Chopard (7 684) et Tissot (6 221).


Le Figaro / Michel Jeannot

 Wink 

Le 6R15 se débrouille magnifiquement bien dans la Sumo....  drunken drunken 
Pour moi, c'est le meilleur mouvement non suisse du moment.

_________________
La plongée à l'oxy pur est un travail qui se fait dans le feutré.
avatar
Nostromo
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6313
Age : 37
Localisation : Paname
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Invité le Ven 27 Juin - 23:18

Nostromo a écrit:Heu, n'oublions tout de même pas que les limites du COSC, c'est -4/+6 secondes par jour!

.../...

 Wink 

Le 6R15 se débrouille magnifiquement bien dans la Sumo....  drunken drunken 
Pour moi, c'est le meilleur mouvement non suisse du moment.

C'est vrai que j'ai été légère sur le COSC clown
Mea Culpa camarade, tu as bien raison de rappeler la définition du coup Smile

C'était pour dire que 6 secondes de retard, c'est vraiment rien du tout quoi, ça ne mérite pas du tout d'ouvrir le ventre de cette jolie SUMO qui tourne parfaitement Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Franc38 le Sam 28 Juin - 0:08

Oui, à coup de quartz, d'ordinateurs, de téléphones connectées on devient vite très exigeants, sans réaliser que c'est "trop".

Je me le disais ce soir en remarquant que mon Obris Morgan qui a désormais 17 s d'avance sur l'heure atomique... a été mise à l'heure dimanche après midi. Donc 5 jours et 7h... Ce qui fait en définitive 3.3s par jour et est tout à fait dans les normes du COSC (et elle tourne entre +3 et +4 quelque soit mon activité, la façon dont je la pose sur la table, les températures... 20° au bureau 30° dehors)...

En fait, c'est très bon, excellent même... Parce que ces 17s d'avance, c'est sur pour 457200s écoulées... Soit 0.0037% d'écart !!!

_________________
live and let live... or die ?
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par korai83 le Dim 29 Juin - 12:16

Tu l'avais commander chez qui, snatterbox? Tu peux me répondre en mp. Je commence à regarder pour mon anniversaire en janvier...:-)

_________________
avatar
korai83
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Marseille 10
Date d'inscription : 04/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Pimousse le Dim 29 Juin - 13:01

Bravo pour cet achat. L'un des meilleurs si ce n'est le meilleur RQP du marché. Sans parler de son boitier qui est vraiment unique avec sa lunette intégrée.

Je ne porte presque plus la mienne car je l'ai remplacé par ma SKX pour tout les jours et les chocs inévitables.

Et la mienne est diabolique  Twisted Evil Voila 8 mois que je ne l'ai pas remise à l'heure.

A Saint Etienne il y a maintenant au moins 3 boutiques qui proposent la Sumo, alors qu'il y a 2 ou 3 ans elle était introuvable dans le département.

C'est un signe de son succès.
avatar
Pimousse
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 5560
Age : 51
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Nostromo le Dim 29 Juin - 13:12

Petite anecdote : j'ai amené hier la mienne en révision au Seiko Center. Le monsieur qui m'accueilli avait une Sumo orange. Malgré toutes les Astron GPS, les GS ou les Ananta présentes au magasin et qu'il peut sans aucun doute mettre à son poignet, il avait une Sumo.... 

Malgré une concurrence interne hyper féroce, elle est toujours là.

_________________
La plongée à l'oxy pur est un travail qui se fait dans le feutré.
avatar
Nostromo
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6313
Age : 37
Localisation : Paname
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par xf5840 le Dim 29 Juin - 14:05

en parlant d'orange, y en a t il sur mdp??? :clin: 

_________________
Attends-toi au pire, tu ne seras jamais déçu.
avatar
xf5840
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 654
Age : 43
Localisation : 58
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: SUMO enfin au poignet !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum