Dans les entrailles de la Seiko MM....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par enzo le Sam 22 Juin - 22:55

En surfant sur le net à la recherche de photos, de revues sur la MM et d'informations sur le calibre 8L35, je suis tombé sur une revue sur la Seiko MM 300m
Pour ceux qui ne connaissent pas c'est  ICI
J'y ai appris des choses bonne lecture.

_________________
- Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...
A.Pousse
Les ruptures, les retrouvailles: Les fluctuations de la fesse.
- C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
F.Blanche
avatar
enzo
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2657
Age : 42
Localisation : Devant l'écran.....(Montech 82)
Date d'inscription : 16/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par logan le Dim 23 Juin - 9:04

Intéressant Wink

_________________
Croire et oser
avatar
logan
Carcharodon carcharias (Modérateur)
Carcharodon carcharias (Modérateur)

Nombre de messages : 4249
Age : 56
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par rourou le Dim 23 Juin - 11:06

oui merci pour le partage .Very Happy
il est beau ce calibre..............

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.(c'est pas de moi)

rourou
avatar
rourou
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 978
Age : 54
Localisation : auvergne
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 12:56

Déjà communiqué Wink  mais il est toujours bon de partager et de faire tourner  Wink...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par rudy le Dim 23 Juin - 13:48

Merci pour le partage Wink

_________________
:TDI: :inatd:
avatar
rudy
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 939
Age : 50
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Christobal le Dim 23 Juin - 20:51

rourou a écrit:oui merci pour le partage .Very Happy
il est beau ce calibre..............
Beau, pas tant que ça. Brut de fabrique, sans aucuns efforts d’esthétisme. C'est du fonctionnel. Un 8500 Omega est beau.
avatar
Christobal
Galeocerdo Cuvier
Galeocerdo Cuvier

Nombre de messages : 907
Age : 54
Localisation : Geneve
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Jean-Michel le Dim 23 Juin - 20:52

Christobal a écrit:
rourou a écrit:oui merci pour le partage .Very Happy
il est beau ce calibre..............
Beau, pas tant que ça. Brut de fabrique, sans aucuns efforts d’esthétisme. C'est du fonctionnel. Un 8500 Omega est beau.
Je partage entièrement cet avis ce qui ne lui retire rien côté qualité

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par enzo le Dim 23 Juin - 21:00

Mon avis à deux cent, je trouve que la finition du 6r15 avec ses côtes de Genève est meilleure que celle du 8l35, après c'est purement subjectif.
Et comme le souligne JM, cela n'enlève rien à ces qualités mécaniques.

_________________
- Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...
A.Pousse
Les ruptures, les retrouvailles: Les fluctuations de la fesse.
- C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
F.Blanche
avatar
enzo
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2657
Age : 42
Localisation : Devant l'écran.....(Montech 82)
Date d'inscription : 16/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 21:11

Jean-Michel a écrit:
Christobal a écrit:
rourou a écrit:oui merci pour le partage .Very Happy
il est beau ce calibre..............
Beau, pas tant que ça. Brut de fabrique, sans aucuns efforts d’esthétisme. C'est du fonctionnel. Un 8500 Omega est beau.
Je partage entièrement cet avis ce qui ne lui retire rien côté qualité

enzo a écrit:Mon avis à deux cent, je trouve que la finition du 6r15 avec ses côtes de Genève est meilleure que celle du 8l35, après c'est purement subjectif.
Et comme le souligne JM, cela n'enlève rien à ces qualités mécaniques.

Une Marinemaster 300 vaut 2000 euros, une Seamaster Pro Diver 300, 3300 euros de mémoire Razz... une "Peter Blake" avec un ETA autrefois valait beaucoup moins, hélas...
Ca n'explique pas tout, mais ça aide...

En plus l'effort d'esthétisme dans un calibre je m'en fiche royalement... je ne dévisse pas le fond plein tous les jours... ou alors il faut vraiment de la finition... et le 8500 a plutôt un look industriel... comme un calibre Rolex... à peine plus qu'un ETA bien fini... Je ne vois vraiment pas pourquoi certains s'emballent sur l'esthétisme de ces calibres industriels... pour moi ils font bien leur boulot c'est tout... déformation professionnelle peut-être Wink.

Ce que j'exige c'est de la fiabilité... et de ne pas avoir à ramener la montre 1 semaine après l'avoir achetée car elle a déjà des problèmes... C'est plutôt la dessus que les marques devraient bosser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par enzo le Dim 23 Juin - 21:18

C'est marrant, je me disais" Tiens j'ai pas encore lu Lionel......"
Ben voilà, suffisait de mettre un "petit bourre pif" au 8l35 et ça y est.......
Non plus sérieux, je suis d'accord avec toi Lionel on n'ouvre pas le boitier encore plus une MM s'effectuant par le cadran tout les jours. Mais ils auraient pu faire un effort sur la décot quand même, et c'est la que je rebondis en le comparant avec le petit cadet qu'est le 6r15.

_________________
- Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...
A.Pousse
Les ruptures, les retrouvailles: Les fluctuations de la fesse.
- C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
F.Blanche
avatar
enzo
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2657
Age : 42
Localisation : Devant l'écran.....(Montech 82)
Date d'inscription : 16/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 21:27

Moi j'en ai rien à foutre que le 8L35 ne soit pas décoré : on ne risque pas de le voir et la montre serait beaucoup plus chère s'il l'était.
Bref, je suis d'accord avec Lionel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 21:34

Si tu achètes une Grand Seiko à 4000 euros, le calibre est mieux fini... mais moi dans tous les cas, il ne m'intéresse pas esthétiquement... je m'intéresse à la micromécanique donc à la fiabilité, pas à l'esthétisme du mouvement... par contre c'est de l'autre côté que je regarde la montre tous les jours à mon poignet... alors je préfère nettement une "belle" montre avec un ETA 2824-2 qu'un calibre 8500 ou 3135, 8S35... sur un montre que je trouve laide ou quelconque...

Je sais que je suis d'un avis totalement différent de nombre de passionnés de montres mécaniques mais cela a toujours été le cas... fiabilité et raisonnable précision mécanique OK... l'esthétisme je le conçois mais dans ce cas on met le paquet... et ça dépasse très très très largement mon budget :rigole:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par enzo le Dim 23 Juin - 21:48

C'est pas faux......

_________________
- Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...
A.Pousse
Les ruptures, les retrouvailles: Les fluctuations de la fesse.
- C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
F.Blanche
avatar
enzo
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2657
Age : 42
Localisation : Devant l'écran.....(Montech 82)
Date d'inscription : 16/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Franc38 le Dim 23 Juin - 21:59

micromeca a écrit:Si tu achètes une Grand Seiko à 4000 euros, le calibre est mieux fini... mais moi dans tous les cas, il ne m'intéresse pas esthétiquement... je m'intéresse à la micromécanique donc à la fiabilité, pas à l'esthétisme du mouvement... par contre c'est de l'autre côté que je regarde la montre tous les jours à mon poignet... alors je préfère nettement une "belle" montre avec un ETA 2824-2 qu'un calibre 8500 ou 3135, 8S35... sur un montre que je trouve laide ou quelconque...

Je sais que je suis d'un avis totalement différent de nombre de passionnés de montres mécaniques mais cela a toujours été le cas... fiabilité et raisonnable précision mécanique OK... l'esthétisme je le conçois mais dans ce cas on met le paquet... et ça dépasse très très très largement mon budget :rigole:

100% d'accord.
Je dirais même que je préfère une jolie montre bien foutue avec un Miyota qui tient superbement l'heure mais qui est moche comme un pou et noble comme un cheval de trait à une montre moche avec un tourbillon (qui ne sera pas forcément plus précis ni plus fiable que le dit Miyota).

Et sur ce point la MM300 est bien équipée.

Cela dit, une Grand Seiko spring drive... :amour1::bave:
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Jean-Michel le Dim 23 Juin - 22:22

la décoration aussi je relativise ... mais vous n'avez pas compris mon commentaire : je suis loin d'être fana du calibre de la MM car il ne propose vraiment rien d'original, sa structure est d'un classicisme certes fiable mais quelque peu "ennuyeux" et je suis fondamentalement opposé aux arguments du type "une belle montre avec un miyota": non ça ne "passe pas" de mon coté

la ou j'apprécie énormément l'Omega 8500 ou le Rolex 3135 ce n'est pas uniquement pour leur finition (qui est toute relative comme le souligne Lionel : c'est de l'industriel), c'est leur architecture : le 3135 offre un pont de balancier (c'est tellement plus logique mécaniquement !) , un balancier microstrella, un système de remontage automatique exclusif ... quand a l'Omega 8500 j'adore son double barillet, son spiral silicium, son échappement coaxial ....

alors oui les cotes de genêve c'est beau mais loin d'être essentiel, mais l'innovation technique elle me fait rêver : pour moi l'Omega et le Rolex sont les deux plus beaux mouvements simples et industriels disponibles sur le marché ... et désolé de vous le dire, le Seiko est bien loin de me faire le même effet

cela ne m'empêche pas d'avoir et d'apprécier des montres au mouvement plus "simple" avec de l'ETA dedans, et même de prendre plaisir a les regarder (j'ai ouvert la Pelagos : joli les finitions sur le 2824)

bref je qualifiai le Seiko de "bon" mouvement mais je n'arrive pas a le trouver "beau" : c'est de l'architecture dont je parle et non pas de la finition

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 22:33

Totalement différent en effet...
L'esthétisme (l'aspect visuel) n'ayant rien à voir avec la technique, précision, fiabilité... directement issue de la conception... et directement micromécanique Wink... mais tout ça a un prix...

Il faut donc que les marques continuent à posséder deux gammes de mouvements pour le plus grand bonheur des acheteurs (dont ils se foutent OK :rigole:) ... abandonné dans le cas de Omega... qui ne possède plus de ETA, ni même de ETA modifié co-axial... donc dans le groupe Swatch il y a la Longines ennuyeuse à mourir esthétiquement parlant (mon avis...), chez Hamilton pas de plongeuse intéressante, chez Tissot bof...

Hors groupe Swatch on a Oris qui fabrique de jolies "vaches" (ça ne regarde toujours que moi), donc la seule plongeuse restante qui a de la gueule esthétiquement parlant reste la Seiko Marinemaster 300 (ou une SUMO en moins chère)... et rien d'autre... Tudor étant très au dessus au niveau prix... alors que leur ancienne gamme était du même ordre de prix que la MM300... comme ça il y a du choix :mortderire:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Jean-Michel le Dim 23 Juin - 22:40

tu résumes (malheureusement) bien le marché du neuf dans la montre de plongée Sad

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Cédric le Dim 23 Juin - 22:44

Merci pour vos commentaires, j'apprends :bouffe:

_________________
"Beaucoup de choses que les paresseux estiment irréalisables peuvent être accomplies si l'on ose - Tacite"
avatar
Cédric
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 9043
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par enzo le Dim 23 Juin - 22:53

Ta clairvoyance me conforte, ne pouvant pour de simples raispns financières me procurer une MM, je me suis replié (avec plaisir et non contraint.....bien au contraire) sur la petite soeur de la MM la Sumo (il y ala Shogun mais les aiguilles ne me plaisent pas....). Et c'est pas fort d'avoir chercher, j'ai été ce samedi essayer une Hydroconquest de chez Longines et une Glycine sub combat...ben j'ai ete déçu.

C'est clair je campe sur mes choix Sumo et si je pouvais MM voire une Tudor Pelagos, une PO .

_________________
- Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...
A.Pousse
Les ruptures, les retrouvailles: Les fluctuations de la fesse.
- C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
F.Blanche
avatar
enzo
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2657
Age : 42
Localisation : Devant l'écran.....(Montech 82)
Date d'inscription : 16/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Dim 23 Juin - 23:01

Pour ma part, je partage l'avis de ceux qui se moquent de la noblesse -prétendue ou réelle- d'un mouvement, et de son esthétique, pour privilégier la fiabilité, la robustesse et la précision. Ces derniers critères l'emportent également à mes yeux sur la conception générale du mouvement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Jean-Michel le Dim 23 Juin - 23:24

Otempora a écrit:Pour ma part, je partage l'avis de ceux qui se moquent de la noblesse -prétendue ou réelle- d'un mouvement, et de son esthétique, pour privilégier la fiabilité, la robustesse et la précision. Ces derniers critères l'emportent également à mes yeux sur la conception générale du mouvement.
Alors passe au quartz c'est beaucoup plus précis, plus fiable, plus robuste, et tellement moins cher ...... Parce que franchement si on cherche du rationnel avoir une montre mécanique n'a vraiment aucun intérêt

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Cédric le Dim 23 Juin - 23:25

J'allais l'écrire, c'est clair que niveau précision ce n'est pas priorité première sur mes montres Smile

_________________
"Beaucoup de choses que les paresseux estiment irréalisables peuvent être accomplies si l'on ose - Tacite"
avatar
Cédric
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 9043
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Lun 24 Juin - 0:25

Jean-Michel a écrit:
Otempora a écrit:Pour ma part, je partage l'avis de ceux qui se moquent de la noblesse -prétendue ou réelle- d'un mouvement, et de son esthétique, pour privilégier la fiabilité, la robustesse et la précision. Ces derniers critères l'emportent également à mes yeux sur la conception générale du mouvement.
Alors passe au quartz c'est beaucoup plus précis, plus fiable, plus robuste, et tellement moins cher ...... Parce que franchement si on cherche du rationnel avoir une montre mécanique n'a vraiment aucun intérêt

Le quartz est évidemment incomparable en terme de précision, et l'amateur de montres mécaniques -dont je fais partie- ne fait certes pas un choix rationnel en choisissant cette technique. Je n'ai jamais prétendu le contraire, bien sûr.

Mais si l'on demeure dans le monde du mouvement mécanique, dans lequel mon message précité s'inscrivait, il n'en demeure pas moins que la fiabilité, la robustesse et la précision sont des qualités premières pour moi. Il y a sans doute une démarche intellectuelle à rechercher ces qualités, toutes choses étant égales par ailleurs.

Pour ma part, je considère que tout outils, quel qu'il soit, doit être conçu de manière à remplir son rôle au mieux. Or, le rôle d'une montre, fut-elle mécanique, est de donner l'heure (je ne partage pas l'avis du célèbre Jean-Claude Biver, un brin provocateur, selon lequel une montre ne sert plus à donner l'heure, d'où des créations du genre Hublot All Black...). Donc, pour moi, les concepteurs d'une montre mécanique doivent la concevoir pour qu'elle puisse donner l'heure avec le maximum de précision.

J'ai une montre à quartz (Swatch Irony), que je porte extrêmement rarement, mais qui me sert pour étalonner les montres mécaniques.

Aujourd'hui, il est probable qu'un être totalement rationnel éviterait de gaspiller de moindre centime dans une montre, alors qu'il peut lire l'heure sur son téléphone portable, son téléphone fixe, le tableau de bord de sa voiture, les horloges publiques ou publicitaires, son ordinateur, sa tablette, sa télévision, son radio-réveil, le four dans sa cuisine, etc. ... J'avoue: je ne suis pas rationnel en la matière (et tous les contributeurs de ce site sont sans doute par définition dans le même cas)!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Jean-Michel le Lun 24 Juin - 8:07

Otempora a écrit:

Le quartz est évidemment incomparable en terme de précision, et l'amateur de montres mécaniques -dont je fais partie- ne fait certes pas un choix rationnel en choisissant cette technique. Je n'ai jamais prétendu le contraire, bien sûr.

Mais si l'on demeure dans le monde du mouvement mécanique, dans lequel mon message précité s'inscrivait, il n'en demeure pas moins que la fiabilité, la robustesse et la précision sont des qualités premières pour moi. Il y a sans doute une démarche intellectuelle à rechercher ces qualités, toutes choses étant égales par ailleurs.

Pour ma part, je considère que tout outils, quel qu'il soit, doit être conçu de manière à remplir son rôle au mieux. Or, le rôle d'une montre, fut-elle mécanique, est de donner l'heure (je ne partage pas l'avis du célèbre Jean-Claude Biver, un brin provocateur, selon lequel une montre ne sert plus à donner l'heure, d'où des créations du genre Hublot All Black...). Donc, pour moi, les concepteurs d'une montre mécanique doivent la concevoir pour qu'elle puisse donner l'heure avec le maximum de précision.

J'ai une montre à quartz (Swatch Irony), que je porte extrêmement rarement, mais qui me sert pour étalonner les montres mécaniques.

Aujourd'hui, il est probable qu'un être totalement rationnel éviterait de gaspiller de moindre centime dans une montre, alors qu'il peut lire l'heure sur son téléphone portable, son téléphone fixe, le tableau de bord de sa voiture, les horloges publiques ou publicitaires, son ordinateur, sa tablette, sa télévision, son radio-réveil, le four dans sa cuisine, etc. ... J'avoue: je ne suis pas rationnel en la matière (et tous les contributeurs de ce site sont sans doute par définition dans le même cas)!

d'autant plus irrationnel que tu te moques (comme tu le dis) de la noblesse d'un mouvement ...... que l'on puisse s'en moquer je comprend , par contre que l'on dise apprécier les montres mécaniques et se foutre de l'architecture d'un mouvement la désolé mais je ne comprend mais alors pas du tout

que l'on aime la simplicité en mécanique ça je comprend, personnellement je ne suis pas fan du tout des "complications" et pour moi les plus beaux mouvements sont les dufour, que l'on aime l'hyper sophistication même si totalement inutile la encore je comprend, la fascination d'un double-tourbillon-quantième-répétition minute est évidente pour l'amateur .... mais la s'en foutre et dire j'aime ça ....

je reprend donc tes 3 critères de choix et aimerai comprendre :

fiabilité : les montres mécaniques sont des merdes comparées a leur homologues a quartz, mais j'aimerai bien savoir quel sont tes critères de "fiabilité" : si tu tiens un classement alors je suis preneur : qu'est ce qui te fais choisir un mouvement plutôt qu'un autre , moi je me pose justement toujours la question et j'ai beaucoup de mal a avoir des réponses

robustesse : la encore il n'y a guerre plus fragile que nos mécaniques ! (a part peut être nos spmartphones) : et la encore c'est bien un critère que j'ai bien du mal a juger sur une méca : peux tu me dire comment tu compares une Seiko MM et une Rolex submariner en terme de "robustesse" puisque c'est un critère chez toi ?

précision : comment évalue tu la précision avant achat : tu n'achètes que des COSC ? tu fais peaufiner tes réglages par un horloger ? la encore je suis preneur d'infos sur comment choisir sa montre méca en fonction de sa précision .... moi ça fait un bail que je me fous de la précision de mes tocantes (sinon j'aurai bêné mes vintages !), bien que j'apprécie de voir des mouvements a la superbe architecture être de vrais champions de la précision ... parfois la belle simplicité a du bon et ca le 3135 peut donner pas mal de fil a retordre a beaucoup de mouvements

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours

Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
avatar
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 52
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Guinessfrog le Lun 24 Juin - 11:44

Je fais parti de ceux pour qui l esthetisme du calibre (pour mes montres a moi hein!)n'a aucune importance :désolé:; n'ayant pas les connaissances de certains ici le calibre n'a pour moi que tres peu d'interet a part peut etre pour etre "informe". Si il fait son boulot d etre"relativement" precis et robustepour mes besoins je suis content. 

Et puis ayant bousiller 2 G-shock je me dis que je suis capable de tout casser! 

Par contre de facon tout autant irrationnel je prefere une montre "mecanique" a une quartz. 
Cherchez pas c est tout dans la tete :fou:

Guinessfrog
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 6643
Age : 52
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Franc38 le Lun 24 Juin - 11:53

Moi aussi j'aime que ça soit aussi précis que possible.

Par contre je sais très bien pourquoi je préfère l'auto/méca à la quartz : ce que j'aime dans une montre, c'est la regarder me donner l'heure. Et me montre le temps qui passe. Or le temps est (peut-être) discontinu (quantique) mais c'est à une échelle telle que globalement il est fluide. Seules les montres mécaniques, spring drive et acutronique peuvent faire ça.

Mais comme je préfère le voilier ou le vélo au bateau à moteur ou à la moto (même si on n'a "plus rien" on peut avancer quand même), je préfère qu'il n'y ait pas de piles (assez irrationnel, vue la différence de robustesse et la durée de vie des batteries modernes, m'enfin).

Tout ça pour dire que oui, je me moque assez de la "noblesse" ou de la "beauté conceptuelle" du calibre. Pourvu qu'il soit assez précis, que la montre soit belle, qu'il montre un temps fluide et qu'il n'y ait pas de piles. Donc montre à quartz exclue mais Miyota 8203 très bien, et 8L35 itou.

En plus je suis (de façon assumée) un "cheap bastard" et pas du tout intéressé par le regard des voisins... Donc si j'ai une montre comme ça pour pas trop cher, super (d'ù la OS300 !)


Dernière édition par Franc38 le Lun 24 Juin - 16:54, édité 1 fois
avatar
Franc38
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 7243
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Invité le Lun 24 Juin - 16:41

@ Jean-Michel:

Au départ, à la lecture des premiers posts ci-dessus, j'ai perçu que certains étaient sensibles à l'aspect du mouvement, son esthétique, et d'autres pas.

Ce que j'ai dit, tout simplement, c'est que l'esthétique m'importe peu à titre personnel, et que, intellectuellement, je préfère savoir, respectivement penser ou croire, que le mouvement -fut-il mécanique- est apte à remplir sa mission sa mission essentielle, qui est de donner l'heure, avec le plus de précision et de fiabilité possibles (oui, oui, un mouvement à quartz est beaucoup plus précis; mais là n'est pas la question puisque l'on parle de mouvements mécaniques). Si j'ai bien compris, je partage par exemple l'avis de Micromeca et de quelques autres à ce sujet.

Si en plus le mouvement est beau, tant mieux pour l'horloger qui ouvrira la montre peut-être tous les 4 ou 5 ans pour une révision.

Avec un fond transparent ou une montre squelette, la question de l'esthétique du mouvement se pose évidemment, et j'y serais alors sensible si je devais m'acheter une telle montre.

Je ne suis pas horloger, et ne vais donc pas prétendre déterminer quels sont les meilleurs mouvements...

Comme dans bien des domaines, et en l'absence de tests comparatifs conduits de manière scientifiques, chacun demeure prisionnier de certaines croyances et convictions, moi compris. N'oublions pas non plus l'influence du marketing, dont les mouvements aussi font parfois l'objet (exemple récent: le co-axial d'Omega).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les entrailles de la Seiko MM....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum