gros, énorme dilemme...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Si j'étais toi...

gros, énorme dilemme... - Page 2 Vote_lcap40%gros, énorme dilemme... - Page 2 Vote_rcap 40% 
[ 10 ]
gros, énorme dilemme... - Page 2 Vote_lcap60%gros, énorme dilemme... - Page 2 Vote_rcap 60% 
[ 15 ]
 
Total des votes : 25

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Invité le Dim 16 Oct - 17:14

Jean-Michel a écrit:
Pittom a écrit:Oui mais un changement de lunette (par exemple) c'est pas très fréquent... clown
Cependant une révision j'imagine que c'est plus 400 que 200€ non?

la révision chez Omega n'est pas a 200 euros ... alors comparons ce qui est comparable
chez un horloger indépendant la révision d'un chronographe est plus chère que la révision d'un mouvement automatique simple
chez les fabricants la révision va tourner dans les mêmes eaux : environ 400 euros

Précisions intéressantes Wink si je la fais réviser c'est chez mon horloger en qui j'ai toute confiance.
Quand à l'insert, Omega ne le vend pas seul je confirme pour en avoir cherché un, c'est simplement trouvable en occasion.

Sinon questions techniques
Le 3035 se remonte automatiquement, mais aussi manuellement?
Est-il equipé d'une date rapide?
À t-il des particularités cachées? clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Jean-Michel le Dim 16 Oct - 17:47

[quote="Pittom"]

Sinon questions techniques
Le 3035 se remonte automatiquement, mais aussi manuellement?

oui

Est-il equipé d'une date rapide?

oui

À t-il des particularités cachées? :

je vais essayer de te retrouver un article de Dom sur le sujet

_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours
gros, énorme dilemme... - Page 2 Signaturepath_zpsd49429c6
Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
Jean-Michel
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 54
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par benc le Dim 16 Oct - 17:47

Pittom a écrit:
Sinon questions techniques
Le 3035 se remonte automatiquement, mais aussi manuellement?
Est-il equipé d'une date rapide?
À t-il des particularités cachées? clown

Tiens sur ce coup ci comme c'est le même calibre que sur ma 15000 je vais pouvoir répondre sans dire top de conneries :

Le 3035 se remonte automatiquement, mais aussi manuellement? Oui
Est-il equipé d'une date rapide? Oui
À t-il des particularités cachées? Stop seconde

Ben

Edit, grillé par le boss :japon:

Ben


Dernière édition par benc le Dim 16 Oct - 17:49, édité 1 fois
benc
benc
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 2309
Age : 38
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Jean-Michel le Dim 16 Oct - 17:49

voici l'article de Dominique sur le 3035 et le 3135

Salut

Voici les principales évolutions depuis le calibre 1570 au 3135

Les trois possèdent un spiral Breguet, la fréquence à évolué de 21600 à 28800 dés le calibre 3035.

Le calibre 1570 (évolution du 1530) possède un pignon de seconde au centre entraîné par une roue de sur moyenne. Le réglage de l’échappement (achevage) est délicat mais il permet d’améliorer fortement la marche du calibre (augmentation de l’amplitude = meilleur isochronisme). Le module de remontage automatique possède déja ses roues de cliquet rouges en aluminium éloxé (simple et trés fiable si correctement lubrifié) par contre la liaison module - mouvement conditionne encore le jeu de la roue entraîneuse de rochet.
Les dentures des roues sont classiques avec un nombre de dents dans la norme des constructions de l’époque.
Le mécanisme de quantième est déjà à saut instantané et préfigure lui aussi de l’avenir du calibre.

Ce calibre présente quelques défauts dont un en particulier qui est la très faible tolérance du jeu (très faible) entre le barillet et le pont de barillet qui lorsque le trou de l’arbre de barillet dans la platine s’ovalise (usure) voit le barillet frotter sous le pont de barillet et entraîner un mauvais fonctionnement du calibre.
D’une manière générale c’est un très bon calibre considéré comme un tracteur lorsqu’il est correctement entretenu.

Le calibre 3035 inaugure la nouvelle numérotation des calibres chez Rolex :

3035
3 pour les calibres de montres d’hommes ( 2 pour les dames, 4 pour les chronographes, 5 pour le quartz).
0 pour la génération (étonnement le calibre 1530 n’a pas été pris en compte).
35 pour les mouvements HMS + D (30 pour HMS, 55 Day Date, 75 GMT non sautant, 85 GMT heures sautantes).

Introduction d’une micro denture pour le train de rouage.
Fréquence 28800 balancier en glucydur sans vis pesantes mais uniquement des vis microstella (quatre, deux petites et deux grandes).
Le spiral à courbe Breguet inaugure un nouveau procédé de fixation du spiral au piton par collage qui entraînera pas mal de retours en SAV car la colle se fragmentant avec le temps la rigidité de la fixation du spiral n’étant plus assuré correctement le réglage se dégradait. Le collage fut amélioré et toutes les montres furent corrigées.
Le coq de balancier possède désormais une vis qui permet de régler le jeu en hauteur du balancier (évite ainsi certains bricolage plutôt mutilant).

Avec le calibre 3035 Rolex introduira aussi une grande évolution dans ses calibres c’est la séparation entre le rouage (roue de grande moyenne, roue moyenne, roue de seconde, roue d’échappement) qui entraîne et entretien les oscillations de l’organe réglant et le pignon de minute qui porte l’aiguilles des minutes en prise directe avec le barillet il entraîne lui le mécanisme de quantième et la minuterie ne causant ainsi quasiment aucune variation de couple dans le train de rouage principal (garant d’un très bon isochronisme).
Le mécanisme de remontage automatique s’améliore pas suffisamment pour en parler si ce n’est que le jeu de certains mobiles de ce module est toujours conditionné par la liaison module automatique – mouvement.

Le calibre 3035 a apporté pas mal d’évolutions importantes mais doit avec le recul être considéré comme une phase intermédiaire entre le 1575 et le 3135. Les tolérances de fabrications ses sont améliorée, Rolex maîtrise parfaitement l’interchangeabilité des pièces détachées. Les évolutions seront reprises et améliorées sur le futur calibre.
C’est un bon calibre qui fonctionne parfaitement mais reste pour moi un passage obligé pour Rolex pour changer complètement son outil de production et aboutir au futur calibre star le 3135. D’ailleurs la durée en production de ce calibre est finalement assez courte.

Le calibre 3135.

Il est vraiment l’aboutissement d’années de R&D et du meilleur de ce que peuvent fabriquer les machines numériques.
Certainement aujourd’hui le meilleur calibre chez Rolex produit chaque année à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, il est increvable.
Parce qu’il bénéficie des évolutions qui ont étés introduites sur le 3035 mais surtout parce que ces améliorations ont étés amenées vraiment au bout.
La séparation entraînement rouage principal et pignon de minutes quantièmes reprise.
La réserve de marche améliorée car barillet de plus grand diamètre.
Micro denture reprise.
Un pont de mécanisme de mise à l’heure à été ajouté afin de pouvoir intervenir sans démonter le pont de barillet complet (plus propre).
La balancier porte les vis réglante ou plus exactement les écrous réglant car les tiges filetées sont placées à l’intérieur du balancier et non pas orientées vers l’extérieur et portent donc des écrous. Le balancier est ainsi plus aérodynamique, u
La fixation du spiral a ses deux points d’attaches se fait par une soudure au laser, garante d’aucune déformation parasite du spiral.
Le balancier oscille dorénavant sous un vrai pont dont les deux piliers sont réglables de manière équivalente gage d’un parallélisme de réglage en hauteur parfait (Oméga à d’ailleurs repris ce système pour son 8500).
Le mécanisme de quantième est fixé sur une plaque spécifique à chaque variation du calibre GMT ou Day Date.
Le fonctionnement du module de remontage automatique est absolument indépendant du mouvement quant à la hauteur des mobiles.

Pour ma par à un défaut prés (deux renvois légèrement sous dimensionnés sur le mécanisme de mise à l’heure) ce 3135 est difficilement améliorable et je donnerai cher pour savoir ce que sera le futur 3235 qui doit être sûrement en construction sur les ordinateurs de Rolex.
Rolex à apporté quelques améliorations tout de même aux calibre de base 3135 puisque le 3186 (évolution du 3185) à vu sa partie GMT complètement changé, le spiral Parachrom (alliage breveté Rolex) améliore la résistance aux chocs (mémoire de forme) ainsi qu’une meilleure résistance au magnétisme.
Il semble que la nouvelle Millgauss devrait bénéficier aussi d’une nouvelle roue d’échappement complètement amagnétique.

Le 3135 commence à avoir de la bouteille et je trouve que sa maintenance en S.A.V. est absolument bonne et il est facile le faire fonctionner à merveille. Sa fiabilité est exceptionnelle et en plus il est très beau.

Pardonnez moi d’avoir été horriblement long et merci a ceux qui sont arrivés a ces lignes de m’avoir lu.

Dom


je pense qu'il ne m'en voudra pas d'avoir fait un copier/coller ici Wink


_________________
Memento audere semper : souviens-toi d'oser toujours
gros, énorme dilemme... - Page 2 Signaturepath_zpsd49429c6
Douxding's power dive team - TDI-SDI Assistant Instructeur - Niveau IV - Trimix  - plongeur Pathfinder CCR Trimix - Instructeur photo/vidéo - plongeur recycleur O2 !
Jean-Michel
Jean-Michel
Carcharodon megalodon (Administrateur)
Carcharodon megalodon (Administrateur)

Nombre de messages : 33056
Age : 54
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.lesmala.net/jean-michel/

Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Invité le Dim 16 Oct - 17:56

Super!
Merci 1000 fois!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Invité le Dim 16 Oct - 19:21

11 pour la 16800 vs 5 pour la speed
Des amateurs de Rolex en puissance ici Wink
Toujours pas pris ma décision!
J'aimerai voir une speed et une 16800 côte à côté mais impossible d'en trouver une on the web.
J'ai essayé une 14060 mais les boîtiers sont différents non?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

gros, énorme dilemme... - Page 2 Empty Re: gros, énorme dilemme...

Message par Jean-Michel le Dim 16 Oct - 19:34

Pittom a écrit:11 pour la 16800 vs 5 pour la speed
Des amateurs de Rolex en puissance ici Wink
Toujours pas pris ma décision!
J'aimerai voir une speed et une 16800 côte à côté mais impossible d'en trouver une on the web.
J'ai essayé une 14060 mais les boîtiers sont différents non?

amateurs de Rolex et surtout amateurs de montres de plongée ... logique non
oui les boitiers des 16800 et des 14060 sont différents, le boitier de la 16800 est plus fin, presque comme celui d'une GMT : pour la photo de la 16800 a coté d'une speed j'essaye de te faire ça vite fait tout a l'heure

pour ce rendre compte de l'évolution des boitiers Rolex sur la Submariner je te propose de regarder cette petite vidéo en attendant que je fasse les quelques cliché demandés