Vostok "OR" : une lointaine conséquence du Titanic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vostok "OR" : une lointaine conséquence du Titanic

Message par Jean-Marc le Sam 17 Nov - 20:34

Dans la nuit du Dimanche 14 avril 1912, le Titanic sombra dans l'Atlantique Nord par 4000 m de fond, environ au 2/3 de sa route inaugurale entre Southampton et New-York.


Sur les 1800 passagers du bord, seulement 675 rescapés survécurent, principalement des femmes et des enfants.





La société Marconi était à l'époque leader dans les transmissions radio et les deux opérateurs du Titanic
étaient salariés en partie de Marconi et en partie de la compagnie
maritime. Fort mal payés, ils étaient débordés par la transmission de
messages personnels des clients fortunés et on a dit que les messages
de signalement d'iceberg d'un autre navire n'avait pas été traités en
priorité par le commandement du Titanic.

Le signal SOS
(... --- ...) avait tout juste été proposé en 1908 par cette même
société pour son aisance de transmition et de détection. A bord du Titanic on envoya essentiellement le signal de détresse classique QCD avec aussi quelques SOS à l'initiave du chef radio Phillip.

La congestion des transmissions radio était un authentique problème à cette époque et à la suite de la tragédie du Titanic
des nouvelles réglementions radios furent établies avec 4 fractions de
3 min par heure de silence radio afin de mieux capter les messages de
détresse.Des horloges spécifiques des salles radio devaient avoir un
cadran indiquant tout les passages de 4 secondes consécutives en rouge
permettant à l'opérateur la transmission des signaux d'alerte sur 4s
selon la réglementation. Afin de forcer l'attention des opérateurs
radio sur les zones d'écoute et de silence sur le canal AM 500 kHz (SOS
morse) 2 périodes de 3 min au quart et moins le quart devaient être
repérées en rouge.

Des modèles ultérieurs indiquaient en plus
des zones de 3 min à l'heure pleine et à la demie heure pour l'autre
canal de détresse 2182 kHz (voix MAYDAY MAYDAY MAyDAY) encore utilisé
de nos jours.


Vostok avait reproduit ce type de cadran sur une série "Generalskie" "Opérateur Radio" en boitier Amphibia resistant à 20 Atm (J. Levenberg, Russian Watches, Schiffer Publishing Ltd, 1995, p 31).

Considéré
très peu commun à rare par les collectionneurs, un anciens stock est
apparu à la vente soudainement en Novembre 2005 à Hong Kong et en
Californie. La nouvelle s'est instantanément répandue comme une trainée
de poudre et les prix partis de 22 dollards se sont stabilisés
rapidement vers 45. Vendues avec les papiers d'origine, ces "Abaltros",
sont effectivement neuves d'un stock anciens fabriqué à Chistopol en
89-90. Probablement bloqué par un service douaniers (problème de
conformité à l'export?).


Boite Amphibia tout acier inox, mouvement Vostok 2409 17 rubis, remontage manuel, lunette bi-directionelle à friction en laiton chromé.








Lespapiers en "parchemin" de recyclage, époque soviétique tardive :





Sortie d'usine Février 1990... Ouverture de la bague de pression : j'ai l'impression d'entrer dans la grande pyramide de Kheops.



Le joint et le blindage magnétique :






Le Vostok 2409 "export" :



Acquise
au moment de l'évènement en Novembre 2005, le stockage d'une 15aine
d'année ne l'a pas affectée et elle tourne +6 à 7 s/jour très
régulièrement.

L'ayant ouverte et dans l'idée de la mettre à
l'eau en plongée, je l'ai fait contrôler chez mon horloger local. Elle
tient le maximum disponible sur sa cuve à eau soit les 10 atm de
service. Je l'ai emmenée hier à 2h d'entrainement piscine. Malgré son
affichage un peu compliqué, je l'ai trouvée bien lisible sous l'eau et
la lunette tient bien la position initiale.

Cette dernière
possède un point lumineux vert activé à la lumière. La matière
lumineuse beige du cadran et aiguilles est un mystère. La plupart des
propriétaires disent n'avoir aucune activité qu'elle soit exposée à la
lumière ou pas. La mienne est aussi active que ma VE N1 SuperLuminova, mais sans que la lumière l'active du tout!

Je
n'ai pas de détecteur de radio-activité mais il ne n'étonnerait pas
qu'elle soit radio-active en raison de sa luminescence spontanée. Selon
les cas, les boitiers sont brossés radialement sur le pourtour de la
lunette ou poli comme celle-ci. La lunette peut aussi comporter des
chiffres ou non.

Et si cette possible radio-activité avait été
la source du problème d'export? Stock bloqué par absence de marquage et
spécification, puis exhumé 15 ans après à l'occasion d'une vente? Le
mystère de l'opérateur radio s'épaissi...


Jean-Marc
Rhincodon typus
Rhincodon typus

Nombre de messages : 11591
Age : 41
Date d'inscription : 18/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vostok "OR" : une lointaine conséquence du Titanic

Message par time2tic le Sam 17 Nov - 21:44

test simple pour savoir si elle est radioactive: tu la mets ds une boite au fond d'un placard pendant 3 jours. ensuite un soir, tu la sors de la boite ds le noir et tu patientes quelques miniutes pour que tes yeux s'habituent a la nuit. si tu vois les aiguilles c;est que c'est du radio-actif. Probablement du tritium.
avatar
time2tic
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)
Alopias Vulpinus (Membre honoraire)

Nombre de messages : 12201
Age : 106
Localisation : Russie
Date d'inscription : 18/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum